Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

La Côte d'Ivoire a dévoilé une préliste pour la CAN-2019

Gervinho, à gauche et Serge Aurier célèbrent un but contre l'Algérie, Guinée-Equatoriale, le 1er février 2015

Un retour mais pas celui attendu: Wilfried Bony a été retenu dans la préliste de 27 joueurs de la Côte d'Ivoire dévoilée mercredi pour la CAN-2019 en Egypte (21 juin-19 juillet), où ne figure en revanche pas Gervinho.

Un retour mais pas celui attendu: Wilfried Bony a été retenu dans la préliste de 27 joueurs de la Côte d'Ivoire dévoilée mercredi pour la CAN-2019 en Egypte (21 juin-19 juillet), où ne figure en revanche pas Gervinho.

Le retour de l'ancien attaquant de Lille et Arsenal, qui n'a plus joué en sélection depuis novembre 2017, était annoncé avec insistance en Côte d'Ivoire, compte tenu de sa bonne saison écoulée avec Parme.

Gervinho, 32 ans, avait également manifesté son désir de rejouer avec "Les Eléphants" avec qui il a remporté la Coupe d'Afrique des nations en 2015.

"Je ne pense pas encore à ma retraite internationale.Je pense pouvoir encore apporter à la sélection d'autant que je suis toujours fier de porter ses couleurs", avait-il déclaré en décembre sur le site Goal.com.

Le sélectionneur Ibrahim Kamara l'a cependant écarté de sa préliste de 27 joueurs, car il estime avoir "la chance d'avoir des joueurs de très grande qualité" dans les couloirs, en citant Nicolas Pépé, Maxwell Cornet ou encore Max Gradel, et ne veut "pas empiler des joueurs de même profil".

En revanche, un autre champion d'Afrique 2015, Wilfried Bony, âgé de 30 ans et désormais exilé à Al Arabi SC, au Qatar, fait un retour inattendu.

"Son profil m'intéresse parce que c'est quelqu'un qui peut nous apporter des options dans l'axe, servir de point de fixation, son jeu dos au but peut nous intéresser", a expliqué Ibrahim Kamara.

Parmi les absents attendus, Eric Bailly, pilier de la défense ivoirienne, est forfait, en raison d'une blessure au genou droit survenue fin avril avec son club de Manchester United.

La liste définitive des 23 pour la CAN sera publiée le 9 juin.

"Les Eléphants" entameront leur préparation en France vendredi à Chantilly, au nord de Paris. Ils joueront un premier match amical contre les Comores le 7 juin à Boulogne-sur-mer, dans le nord de la France.

A la CAN, la Côte d'Ivoire affrontera l'Afrique du Sud le 24 juin, le Maroc le 28 juin, puis la Namibie le 1er juillet dans le groupe D.

Les 27 Ivoiriens:

Gardiens: Sylvain Gbohouo (TP Mazembe/COD), Ali Badra (Free State Stars/RSA) Eliezer Tapé Ira (FC San Pedro/CIV), Abdoul Karim Cissé (ASEC Mimosas/CIV)

Défenseurs: Serge Aurier (Tottenham FC/ENG), Mamadou Bakayoko (Red Star/FRA), Wonlo Coulibaly (ASEC Mimosas/CIV), Abdoulaye Bamba (SCO Angers/FRA), Ismaël Traoré (SCO Angers/FRA), Wilfried Kanon (ADO la Haye/NED), Simon Deli (Slavia Prague/CZE), Cheick Comara (WAC/MAR)

Milieux de terrain: Franck Kessié (Milan AC/ITA), Serey Dié (Neuchâtel Xamax/SUI), Jean Philippe Gbamin (Mayence/GER), Jean-Michaël Séri (Fulham/ENG), Ibrahim Sangaré (Toulouse FC/FRA), Victorien Angban (FC Metz/FRA), Ismaël Diomandé (Caen/FRA)

Attaquants: Jonathan Kodjia (Aston Villa FC/ENG), Max Alain Gradel (Toulouse FC/FRA), Nicolas Pépé (Lille/FRA), Wilfried Zaha (Crystal Palace/ENG), Maxwell Cornet (Lyon/FRA), Roger Assalé (Young Boys/SUI), Wilfried Bony (Al Arabi SC/QAT), Yohan Boli (Saint Trond/BEL)

Toutes les actualités

Le journal de la CAN-2019 du 16 juillet avec Yacouba Ouédraogo

Le journal de la CAN-2019 du 16 juillet avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:05 0:00

La Guinée a limogé son entraineur

Paul Put au stade d'Alger, en Algérie, le 9 juillet 2017

Le sélectionneur de l'équipe de football de Guinée, Paul Put, a été limogé mardi après les mauvais résultats du pays lors de la CAN 2019, a annoncé la Fédération guinéenne de football, alors que le Belge occupait ce poste depuis mars 2018.

La Guinée a été éliminée en 8e de finale de la CAN, en cours en Egypte, par l'Algérie (0-3), le 7 juillet. Au premier tour, elle avait fait match nul (2-2) avec Madagascar, suivi d'une défaite (0-1) face au Nigeria, puis d'une victoire (2-0) sur le Burundi.

"Le coach est remercié. Nous allons discuter avec lui des conditions de son départ. La Feguifoot (Fédération guinéenne de football) a mis fin à la collaboration avec Paul Put", a affirmé Antonio Souaré, président de la Fédération, lors d'une conférence de presse mardi, affirmant que M. Put n'avait pas atteint l'objectif qui lui avait était fixé.

"Sur 12 matches officiels disputés par l'équipe nationale sous le coaching de Paul Put, nous avons enregistré un résultat qui n'est pas satisfaisant, qui s'est soldé par cinq défaites, quatre matches nuls et trois victoires", a-t-il dit.

La Fédération a également dissous ses six commissions et suspendu deux de ses responsables mis en cause dans la fraude sur l'âge de deux joueurs cadets ayant abouti à l'élimination de la Guinée pour la prochaine Coupe du monde dans cette catégorie.

L'entraîneur national des cadets, Mohamed Maléah Camara, et les deux joueurs concernés par cette fraude sur l'âge, Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita, ont également été suspendus, en attendant que le Tribunal arbitral du sport se prononce sur le dossier.

Tunisie-Nigeria pour la 3e place de la CAN-2019

Ahmed Musa de l'équipe du Nigeria en Russie, le 22 juin 2018.

Plus convaincant en poules, le Nigeria a ensuite sorti le tenant du titre, le Cameroun, en huitièmes puis l'Afrique du Sud en quarts avant une élimination face à l'Algérie, équipe la plus impressionnante de cette CAN.

"Nous avons joué contre l'équipe la plus forte du tournoi mais nous étions aussi très bons, maintenant nous voulons revenir avec la troisième place", a espéré le sélectionneur allemand du Nigeria Gernot Rohr en conférence de presse.

Face aux Tunisiens, les Nigérians pourront s'appuyer sur leur expérience des "petites finales". Ils ont déjà fini sept fois à la troisième place de la CAN contre une fois pour les Tunisiens en... 1962. Mais le sélectionneur de la Tunisie, le Français Alain Giresse, a déjà décroché le bronze dans la compétition, c'était avec le Mali en 2012.

"Le match sera très difficile physiquement, mais nous allons tout essayer pour atteindre la troisième place", a prévenu l'ancienne gloire des Bleus.

Autre enjeu de ce match, la place de meilleur buteur de cette édition, convoitée par le Nigérian Odion Ighalo. Seul en tête du classement avec 4 buts, l'attaquant tentera de distancer le Sénégalais Sadio Mané et les Algériens Riyad Mahrez et Adam Ounas, en embuscade avec trois buts et qui s'affrontent en finale vendredi.

A noter que lors de ce match pour la troisième place, si les deux équipes sont à égalité à l'issue du temps réglementaire, elles disputeront une séance de tirs au but sans passer par la prolongation.

Finale CAN-2019: 28 avions pour transporter les fans algériens

Un Boeing Boeing 737-8D6 immatriculé 7T-VKQ d'Air Algérie débarque à l'aéroport de Genève, le 20 novembre 2017.

Les autorités algériennes ont annoncé lundi avoir mobilisé 28 avions afin de transporter, via un pont aérien, 4.800 fans des "Fennecs" pour assister à la finale de la CAN-2019 face au Sénégal, vendredi au Caire.

Selon des sources concordantes, il y aura 13 avions d'Air Algérie, six de Tassili Airlines et neuf avions militaires. Ces avions décolleront des quatre coins du pays.

Le ministère algérien de la Défense avait annoncé dimanche par communiqué qu'il allait mettre à disposition neuf avions de transport militaire au profit de 870 supporters algériens.

La décision du pont aérien a été prise par le Premier Ministre, Noureddine Bédoui, lors d'un conseil du gouvernement tenu lundi.

Le pays est secoué depuis le 22 février d'un mouvement de contestation qui demande la fin du régime en place. Le Premier ministre fait partie des personnes dont le départ est réclamé par la rue.

Depuis le début de la CAN, 2.275 supporters sont partis d'Algérie. Plus de 1.200 d'entre eux sont restés au Caire pour assister jusqu'au bout aux matchs des verts, selon des sources concordantes.

La mère de l'ancien entraîneur de l'équipe nigériane de football enlevée

Samson Siasia à Abuja le 4 novembre 2010.

Des hommes armés ont enlevé lundi la mère de l'ancien entraîneur de l'équipe nigériane de football, Samson Ogere Siasia, un nouveau kidnapping visant une célébrité sportive, a-t-on appris auprès de membres de la famille.

Beauty Ogere Siasia a été enlevée à son domicile, dans le sud de l'Etat de Bayelsa (sud), par deux hommes armés, dans la nuit de dimanche à lundi, a expliqué Olotu Frederick, à l'AFP.

Les enlèvements avec demande de rançon sont monnaie courante au Nigeria, particulièrement dans les Etats du Sud, où de riches Nigérians ou des travailleurs expatriés de l'industrie du pétrole ont souvent été enlevé durant des périodes de révolte, des militants réclamant une part plus importante des revenus créés par l'or noir.

Les proches de personnalités sportives connues ont également été visés plusieurs fois.

Le père de John Mikel Obi, alors capitaine de l'équipe nationale, avait été enlevé l'année dernière dans l'Etat d'Enugu (sud-est) avant d'être libéré contre une rançon.

La mère de M. Siasia avait déjà été enlevée en 2015 pendant 13 jours, avant qu'une rançon ne soit versée. Samson Ogere Siasia a joué dans l'équipe nationale avant de devenir l'entraîneur des Super Eagles à deux reprises, en 2010 et en 2016.

Voir plus

XS
SM
MD
LG