Liens d'accessibilité

La commission électorale pressée de publier tous les résultats au Kenya

  • VOA Afrique

Des électeurs regardent les noms sur un mur au bureau de vote de Kisumu, Kenya, le 6 août 2017.

Plusieurs missions d'observation des élections du 8 août au Kenya ont exhorté jeudi la Commission électorale nationale à publier au plus vite l'intégralité des procès-verbaux des 40.883 bureaux de vote, indispensables pour corroborer les résultats officiels de la présidentielle, contestés par l'opposition.

L'influente Fondation Carter, dont la mission au Kenya est dirigée par l'ancien secrétaire d'État américain John Kerry, "encourage l'IEBC à finaliser la publication des formulaires 34A (ceux des bureaux de vote, Ndlr) aussi rapidement que possible, en gardant à l'esprit la date limite du 18 août pour déposer un recours contre les résultats de l'élection présidentielle", dans un communiqué.

La commission électorale (IEBC) a indiqué mardi avoir publié l'intégralité des résultats de la présidentielle au niveau des 290 circonscriptions du pays, fruit de la compilation des résultats des 40.883 bureaux de vote. Or, si les tous résultats par circonscription sont en ligne sur le site de l'IEBC, ce n'est pas le cas pour ceux concernant les bureaux de vote.

L'opposition a annoncé mercredi son intention de saisir la Cour suprême d'ici l'expiration du délai légal vendredi, pour contester la réélection du président Uhuru Kenyatta avec 54,27% des voix, qu'elle estime entachée de nombreuses fraudes.

"L'accès aux résultats officiels est critique pour les parties impliquées afin qu'elles puissent recouper et vérifier les résultats, et exercer leur droit de recours si nécessaire", a ajouté la Fondation Carter dans son communiqué.

"La publication des résultats bureau de vote par bureau de vote est un moyen internationalement reconnu de garantir la transparence du processus électoral et d'accroître la confiance du public dans l'intégrité des résultats", ajoute-t-elle.

L'Union européenne et l'Institut démocratique national (NDI), basé à Washington, ont lancé des appels similaires à la Commission électorale.

"La mise à disposition en ligne des formulaires 34B (résultats pas circonscription) ainsi que celle des formulaires 34A restants permettrait à toutes les parties prenantes d'examiner l'exactitude des résultats annoncés et de relever d'éventuelles anomalies", a indiqué la mission électorale de l'Union européenne, soulignant que le temps pressait.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG