Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles
RDC

La Commission électorale envisage un report de sept jours


Le président du Comité national indépendant des élections congolaises (Ceni) Corneille Nangaa dans son bureau à Kinshasa le 4 avril 2018.

L'incendie d'un entrepôt de la Céni la semaine dernière à Kinshasa a porté "un grand coup" au processus électoral, a indiqué cette source - qui tient à rester anonyme - pour expliquer un éventuel nouveau report de ces élections déjà deux fois retardées.

Mais officiellement, la Céni continue à affirmer avoir maintenu la date du 23 décembre.

Plusieurs post de la Céni soutiennent que le cap est toujours maintenu pour le 23 décembre.

Cette incendie jeudi dernier avait brûlé une partie du matériel électoral destiné à la capitale, dont 80% des "machines à voter" de fabrication sud-coréenne retenues comme procédure de vote par la Céni.

Des "efforts" ont été faits pour ramener du matériel vers Kinshasa et commander d'autres machines "en Corée du Sud", a poursuivi cette source.

Cependant, des bulletins de vote "ne seront disponibles à Kinshasa que le samedi 22", à la veille du jour prévu de ce scrutin capital pour l'avenir de la RDC, a ajouté la source.

"On est encore en consultation", a-t-elle précisé, évoquant un report de "sept jours".

La décision, qui pourrait être officielle jeudi, est du seul ressort de la commission électorale.

"On ne va pas solliciter l'avis de personne, même pas du chef de l'Etat", a indiqué cette source, interrogée sur un éventuel recours devant la Cour constitutionnelle.

Les élections présidentielle, législatives et provinciales doivent organiser le départ du président Joseph Kabila, qui a renoncé à briguer un troisième mandat interdit par la Constitution.

Ces élections, qui auraient dû avoir lieu à l'expiration du deuxième mandat de M. Kabila en décembre 2016, avaient été reportées à fin 2017, puis au 23 décembre 2018.

L'actuel calendrier électoral avait été annoncé par le Céni le 5 novembre 2017.

XS
SM
MD
LG