Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Au moins 11 morts après le passage de l'ouragan Michael

Des débris d'un wagon de train après le passage de l'ouragan Michael à Panama City, en Floride, le 10 octobre 2018.

L'ouragan Michael, rétrogradé en tempête tropicale, a provoqué la mort d'au moins 11 personnes depuis son arrivée sur les côtes de la Floride, les autorités annonçant le décès de cinq personnes en Virginie, lié à son passage.

"5 morts confirmés liés à Michael", ont écrit sur Twitter les services d'urgence de cet Etat situé au sud de Washington. La tempête est passée sur la Virginie jeudi soir en remontant vers le nord depuis la Floride et s'éloigne désormais du territoire américain, rétrogradée en cyclone post-tropical.

Le bureau du shérif du comté de Gadsden en Floride "peut maintenant confirmer quatre décès liés" au passage de l'ouragan Michael, sans dévoiler pour l'instant l'identité des victimes.

Une cinquième personne, une fillette de 11 ans, a également perdu la vie en Géorgie selon le chef des secours du comté de Seminole.

L'ouragan Michael, qui a frappé le nord-ouest de la Floride avec des vents d'une force inouïe, à 250 km/h, mercredi, a baissé progressivement en intensité, rétrogradé en tempête tropicale.

L'ouragan Michael frappe la Floride
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:48 0:00

Le gouverneur a appelé la population à limiter les sorties à l'extérieur: "Il y a des lignes électriques tombées par terre. Il y a des arbres partout au sol".

Après avoir charrié des vents de 250 km/h, l'ouragan Michael a été rétrogradé jeudi en tempête tropicale. La Floride traversée, il a poursuivi sa course en Alabama et en Géorgie, puis en Caroline du Sud.

Son intensité a diminué à mesure qu’il a pénétré dans les terres et s’est dirigé vers le nord-est de l’Etat de Géorgie après la tombée de la nuit.

L’ouragan a été rétrogradé mercredi soir au niveau 1 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq, a annoncé le centre américain des ouragans (NHC), après avoir atteint la catégorie 4, celle de phénomène cyclonique extrême.

Environ huit heures après son arrivée sur les terres, Michael était accompagné de vents soufflant à 150 km/h.

Un homme a été tué par l’effondrement d’un arbre sur sa maison de Greensboro, a annoncé la porte-parole du bureau du shérif du comté de Gadsden. Il s’agit de la première et unique victime de l’ouragan Michael rapportée pour l’heure.

La dépression devrait traverser jeudi les Etats de Caroline, a annoncé le NHC, où de fortes précipitations sont attendues, comme en Floride.

Du personnel militaire mobilisé

Les gouverneurs de Caroline du Nord et de Caroline du Sud ont demandé aux habitants de se préparer à des tempêtes tropicales, alors que la région se remet à peine des ravages causés par l’ouragan Florence en septembre.

Dans les zones côtières de Floride, on pouvait constater d’importantes inondations, des dommages structurels et des arbres déracinés.

Sur une vidéo diffusée sur Twitter, on pouvait voir une maison de Mexico Beach être dévastée par des rafales de vent, avec des débris percutant les propriétés adjacentes.

A Apalachicola, une localité côtière, les eaux sont montées jusqu’à 1,5 mètre de hauteur, mais le NHC estime que le niveau de la mer pourrait s’élever à un niveau supérieur de 4,30 mètres à son niveau habituel.

Les autorités ont été contraintes mercredi de faire évacuer plus de 2 millions de personnes. “L’ouragan Michael est annoncé comme l’ouragan le plus destructeur pour la région de Panhandle depuis un siècle”, avait prévenu le gouverneur de l’Etat de Floride, Rick Scott, lors d’une conférence de presse.

Le dernier ouragan de catégorie 3 ou supérieure à frapper la région de Panhandle était Dennis en 2005.

Plus de 2,1 millions de personnes ont reçu ordre d’évacuation en Floride dans une vingtaine de comtés de l’Etat répartis sur environ 320 km de côtes dans les régions de Panhandle et de Big Bend.

Rick Scott a déclaré l’état d’urgence dans 35 comtés de l’Etat jusqu’à la capitale Tallahassee. Son homologue de la Géorgie, Nathan Deal, a fait de même pour 92 comtés de son Etat, mardi.

Environ 3.500 membres de la Garde nationale ont été déployés pour aider aux évacuations et aider les habitants à se préparer à l’arrivée de l’ouragan. Environ 4.000 autres sont mobilisés et 17.000 employés de la voirie et du bâtiment sont en alerte.

Le Pentagone a dit avoir positionné plus de 2.200 membres du personnel de l’armée et prévu plusieurs hélicoptères et autres véhicules de secours.

Dans les comtés de la région de Panhandle, les établissements scolaires et universitaires ainsi que les administrations ont été fermés jusqu’à la fin de la semaine.

Avec Reuters

Toutes les actualités

Vente d'armes à l'Arabie Saoudite : le sénat s'implique

Vente d'armes à l'Arabie Saoudite : le sénat s'implique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:36 0:00

Des vidéos montrent l'arrestation violente d'une famille noire en Arizona

Un enquêteur s'entretient avec des policiers du complexe d'appartements à Autumn Ridge, qui avait été fouillé par des enquêteurs à Phoenix, en Arizona, le 4 mai 2015.

La maire de Phoenix, dans l'Arizona, a présenté dimanche ses excuses après l'apparition de vidéos montrant l'arrestation violente par la police de cette ville d'une famille noire avec de jeunes enfants.

Sur ces vidéos, prises lors d'une arrestation qui a eu lieu il y a un mois dans un parking à Phoenix, on voit les policiers ordonner à la famille de sortir de sa voiture, en hurlant et en employant un langage grossier, et la menacer d'ouvrir le feu.

Puis une femme sort du véhicule avec deux jeunes enfants, elle les remet à une personne qui se trouve là avant d'être arrêtée. On voit ensuite un policier donner des coups de pied dans les jambes d'un homme qu'il est en train de menotter contre une voiture de police.

"Comme beaucoup d'autres, je suis dégoutée de ce que j'ai vu dans la vidéo montrant l'interaction de la police de Phoenix avec une famille et de jeunes enfants", a déclaré la maire, Claire Gallego, dans un communiqué posté sur Twitter.

Les actions de ces policiers sont "inappropriées" et "clairement non professionnelles", a écrit l'élue. "Il n'existe aucune situation où un tel comportement pourrait être un tant soit peu acceptable".

"Je suis profondément désolée de ce que cette famille a subi, et je présente mes excuses à la communauté", a déclaré Mme Gallego.

Intervenant sur la télévision locale affiliée au réseau ABC, la cheffe de la police de Phoenix, Jeri Williams, a déclaré que les policiers intervenaient à la suite d'une alerte sur un cambriolage lorsqu'ils sont tombés sur cette famille.

"Je suis désolée que cet incident ait eu lieu", a-t-elle dit, indiquant qu'une enquête était en cours.

Selon ABC, la famille a engagé une action en justice pour violation de ses droits et réclame 10 millions de dollars à la municipalité de Phoenix.

La sénatrice de Californie Kamala Harris, candidate à l'investiture démocrate pour la présidentielle, a estimé que les actes des policiers étaient "indéfendables".

Cet incident survient dans un contexte où l'attitude des forces de l'ordre est un sujet sensible aux Etats-Unis après une série de violences mortelles de policiers contre des Africains-Américains.

Des mesures ont été prises en réaction à ces faits à travers le pays, comme le port obligatoire par les policiers de mini-caméras filmant leurs interventions. Claire Gallego a indiqué qu'elle allait accélérer la mise en place de cette mesure dans la ville à la suite de l'incident.

Un jihadiste repenti lance un magazine contre la propagande de Daech

Un jihadiste repenti lance un magazine contre la propagande de Daech
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

La course à la Maison Blanche 2020

La course à la Maison Blanche 2020
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:58 0:00

Donald Trump affirme que les attaques contre deux pétroliers portent la marque de l'Iran

Donald Trump affirme que les attaques contre deux pétroliers portent la marque de l'Iran
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:54 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG