Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

L'héroïne du poster "We Can Do It!" décède à l'âge de 96 ans

L'Américaine Naomi Parker Fraley, qui a inspiré le poster de "Rosie la riveteuse" et son slogan "We Can Do It!", emblèmes de générations de luttes féministes, est décédée à l'âge de 96 ans.

Célébrant le travail des femmes pendant la Seconde Guerre mondiale, l'affiche aux couleurs vives montre une jeune femme de profil en tenue bleue d'ouvrière, sur un fond jaune, retroussant sa manche pour montrer la force de son biceps et proclamer "On peut le faire !".

Elle avait été brièvement placardée dans des usines américaines en 1943 pour lutter contre l'absentéisme et décourager les appels à la grève, avant d'être ressortie des archives au début des années 1980.

Le poster est alors devenu emblématique du rôle des femmes qui avaient remplacé dans les usines les ouvriers partis au front et a été copié, imité et parodié à d'innombrables reprises, brandi systématiquement dans les manifestations féministes.

Aux Etats-Unis, les millions de femmes qui ont travaillé durant la guerre sont connues sous le nom de "Rosie the Riveter" (Rosie la riveteuse), dont le poster est l'une des incarnations.

Naomi Parker Fraley a ignoré presque jusqu'à sa mort samedi à Longview, dans l'Etat de Washington, qu'elle était l'inspiration probable du créateur de l'affiche J. Howard Miller. Longtemps, une autre ouvrière, Geraldine Hoff Doyle, avait été identifiée à tort.

Une longue enquête menée à partir de 2010 par le professeur James J. Kimble de l'université américaine de Seton Hall a conduit à un cliché publié dans la presse en 1942 sur lequel on voit Naomi Parker Fraley.

Sur l'image en noir et blanc, la jeune femme âgée d'une vingtaine d'années porte un foulard à pois qui retient ses cheveux alors qu'elle manipule une machine de l'usine d'équipement militaire où elle travaillait à Alameda en Californie.

"Les femmes de ce pays ont besoin d'icônes de nos jours", avait déclaré Naomi Parker Fraley dans une interview au magazine People en 2016. "Si elles pensent que j'en suis une, cela me rend heureuse."

La belle-fille de Naomi Parker Fraley, Marnie Blankenship, a confirmé lundi au New York Times son décès et le gouverneur de l'Etat de Washington Jay Inslee a salué une femme "unique et spéciale".

"Rosie la riveteuse est un symbole qui durera pour des générations de femmes et d'hommes", a-t-il souligné sur Twitter.

Avec Afp

See all News Updates of the Day

Joe Biden, désormais dans la course à la présidence des Etats-Unis

Joe Biden, désormais dans la course à la présidence des Etats-Unis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:30 0:00

Le chef du Pentagone disculpé de toute faute dans ses liens avec Boeing

Le ministre de la Défense par intérim, Patrick Shanahan, au centre, accompagné du Chef d'état- major, le général Joseph Dunford, à gauche, et du secrétaire en charg de l'armée de l'Air (Air Force), Heather Wilson, devant le Comité des services armés du Sénat.

Le ministre américain de la Défense par intérim Patrick Shanahan a été disculpé jeudi de toute violation des règles d'éthiques du Pentagone à l'issue d'une enquête interne sur ses liens avec son ancien employeur Boeing, chez qui il a passé 30 ans.

M. Shanahan "a pleinement respecté ses engagements et ses obligations éthiques en ce qui concerne Boeing et ses concurrents", a indiqué dans un communiqué l'Inspecteur général du ministère de la Défense, un organisme indépendant chargé des enquêtes internes sur cette administration tentaculaire.

Cette annonce ouvre la voie à une éventuelle nomination par le président Donald Trump de M. Shanahan au poste de ministre de la Défense, qui devra être confirmée par le Sénat.

Dans une plainte déposée en mars, l'organisation Citoyens pour la responsabilité et l'éthique à Washington (CREW) avait demandé à l'Inspecteur général d'ouvrir une enquête à la suite d'informations rapportées par le site d'informations Politico sur des propos que M. Shanahan aurait tenus en privé en faveur de Boeing et au détriment de son concurrent Lockheed Martin.

"Par sa conduite et ses commentaires, le ministre par intérim pourrait avoir violé les règles d'éthique du Pentagone", indiquait le groupe.

A son arrivée en juin 2017 en tant que numéro deux du ministre de la Défense Jim Mattis, M. Shanahan avait signé un accord avec le Pentagone par lequel il s'engageait à ne participer à aucune discussion concernant Boeing.

Outre M. Shanahan lui-même, l'inspecteur général a précisé avoir entendu 33 témoins, consulté 5.600 pages de documents publics et 1.700 pages de documents classés secret-défense.

"Nous n'avons confirmé aucune des allégations", précise le rapport. "Nous avons déterminé que M. Shanahan n'a pas fait les commentaires qui lui étaient attribués, n'a pas fait la promotion de Boeing, et n'a pas dénigré ses concurrents".

"Le bureau de l'inspecteur général a pris ces accusations au sérieux", a souligné l'inspecteur général Glenn Fine. "Les témoignages démontrent que M. Shanahan a pleinement respecté ses obligations et ses engagements éthiques à l'égard de Boeing et ses concurrents."

M. Shanahan a été propulsé à la tête du Pentagone lorsque M. Mattis a démissionné avec fracas en décembre pour protester contre le retrait de Syrie décidé unilatéralement par le président Donald Trump.

M. Trump n'a toujours pas nommé de candidat pour succéder à Jim Mattis.

Le Monde Aujourd’hui à Khartoum, à Kinshasa, à Washington

Le Monde Aujourd’hui à Khartoum, à Kinshasa, à Washington
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:30:00 0:00

L'ancien vice-président démocrate Joe Biden à la conquête de la Maison Blanche

L'ancien vice-président démocrate Joe Biden à la conquête de la Maison Blanche
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:06 0:00

Le rapport Mueller en images

Le rapport Mueller en images
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:50 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG