Liens d'accessibilité

La marche de Wade à Dakar dispersée


La police a déployé un dispositif sécuritaire impressionnant dans le centre-ville de Dakar. Ces mesures visent à empêcher une marche appelée par l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, tête de proue de l’opposition au Sénégal, rapporte le correspondant de VOA Afrique sur place.

Toutes les voies conduisant au centre-ville ont été bloquées par les forces de sécurité.

Journalistes et partisans de Wade dispersés à coup de gaz lacrymogène à Dakar, Sénégal, 25 juillet 2017. (VOA/Seydina Aba Gueye)
Journalistes et partisans de Wade dispersés à coup de gaz lacrymogène à Dakar, Sénégal, 25 juillet 2017. (VOA/Seydina Aba Gueye)

Ceux des partisans de l’ancien chef de l’Etat sénégalais qui avaient réussi à passer par les mailles du filet, ont carrément été dispersés à coup de gaz lacrymogène sur la place de l’Indépendance, y compris les journalistes.

Arrivé sur le lieu, M. Wade a également été bloqué et éconduit, a constaté VOA Afrique.

La police a déployé un dispositif sécuritaire impressionnant au centre-ville de Dakar, empêchant ainsi une marche appelée par l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, à Dakar, Sénégal, 25 juillet 2017. (VOA/Seydina Aba Gueye)
La police a déployé un dispositif sécuritaire impressionnant au centre-ville de Dakar, empêchant ainsi une marche appelée par l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, à Dakar, Sénégal, 25 juillet 2017. (VOA/Seydina Aba Gueye)

Il y a eu trois à quatre arrestations.

Abdoulaye Wade, qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012 et qui a pris la tête d'une liste d'opposition pour ces législatives, avait appelé à une "marche de réclamation des cartes d'électeurs mardi 25 juillet à partir de 15H00" (locales et GMT), selon un communiqué de sa coalition électorale.

La marche devait en principe se dérouler sur un itinéraire allant de la place de l'Indépendance au ministère de l'Intérieur, en passant devant le Palais présidentiel, dans le centre-ville de la capitale sénégalaise.

La manifestation était prévue "dans une zone interdite. On n'a pas besoin de l'interdire", a affirmé mardi le préfet de Dakar, Serigne Babacar Kâne.

Toutes les voies conduisant au centre-ville ont été bloquées par les forces de sécurité, à Dakar, Sénégal, 25 juillet 2017. (VOA/Seydina Aba Gueye)
Toutes les voies conduisant au centre-ville ont été bloquées par les forces de sécurité, à Dakar, Sénégal, 25 juillet 2017. (VOA/Seydina Aba Gueye)

Le préfet de Dakar a évoqué un arrêté du ministère de l'Intérieur datant de 2011, alors qu'Abdoulaye Wade était au pouvoir, interdisant toute manifestation dans le centre-ville de Dakar, pour notamment des raisons de sécurité.

M. Wade, 91 ans, est rentré au Sénégal le 10 juillet. Il conduit une liste d'opposition au nom d'une coalition menée par le Parti démocratique sénégalais (PDS), dont il est toujours le chef.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG