Liens d'accessibilité

L'Atletico redémarre in extremis à La Corogne


Le milieu de terrain ghanéen de l'Atletico Madrid, Thomas Partey, à gauche, en duel avec Lucas Perez, attaquant espagnol du Deportivo La Coruna, lors du match de foot du RC Espagnol contre le Club Atletico de Madrid au stade Municipal de Riazor à La Corog

Un coup franc du Ghanéen Thomas Partey dans le temps additionnel a permis à l'Atletico Madrid d'arracher la victoire à La Corogne (1-0) samedi pour la 11e journée du Championnat d'Espagne, mettant un terme à l'inquiétante série de matches nuls des "Colchoneros", provisoirement troisièmes.

Maladroits en attaque et sans inspiration, les joueurs de Diego Simeone s'en sont tirés sur un coup franc providentiel joué en deux temps et catapulté au fond par le milieu ghanéen (90e+1), déjà buteur mardi en Ligue des champions contre Qarabag (1-1).

Ce succès poussif, la deuxième victoire seulement sur les neuf dernières sorties du club, permet à l'Atletico (3e, 23 pts) de rester dans le sillage de Valence (2e, 27 pts), vainqueur de Leganés un peu plus tôt (3-0). Le FC Barcelone (1er, 28 pts), pour sa part, recevait Séville en soirée au Camp Nou.

Au stade Riazor, le but tardif de Thomas ne doit pas faire oublier les 90 minutes très compliquées vécues par l'Atletico, décidément à la peine offensivement: cela fait plus d'un mois que son attaquant-vedette Antoine Griezmann n'a pas marqué pour les "Colchoneros".

Le Français a certes eu quelques bonnes inspirations, comme ce double contact dans la surface que n'a pu récupérer Angel Correa (24e), ou cette passe en profondeur pour Kevin Gameiro, signalé hors-jeu de peu (65e).

- Valence enchaîne -

Mais pour le reste, "Grizi" a manqué de précision, à l'image de sa frappe du droit trop écrasée en angle fermé (46e). Et il a même écopé d'un carton jaune pour un tacle par derrière (9e), avant d'être remplacé à la 80e minute.

Dans son sillage, c'est tout le secteur offensif de l'Atletico qui patine: les "Colchoneros" n'ont réussi à cadrer aucun tir en première période.

Et faute de pouvoir marquer, l'équipe de Simeone s'est fait des frayeurs, quatre jours après avoir déjà péché dans la finition contre le modeste Qarabag en Ligue des champions (1-1), un nul qui a plombé les chances de qualification en huitièmes de finale de C1.

Heureusement pour l'"Atleti", Thomas a enchaîné un deuxième but en l'espace de quatre jours pour suppléer ses attaquants...

A l'inverse, à Valence, les joueurs offensifs sont en pleine forme: l'équipe entraînée par Marcelino Garcia Toral a enchaîné contre Leganés sa huitième victoire consécutive, devenant au passage la meilleure attaque de la Liga avant le match du Barça en soirée (30 buts contre 28 à l'équipe catalane).

Parejo (14e minute), Rodrigo (71e) et Santi Mina (82e sur penalty) ont trompé la vigilance de la défense de Leganés, qui n'avait concédé que 5 buts lors de ses dix précédentes sorties.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG