Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

L'Angleterre un peu plus séduisante contre le Nigeria


L’écran géant du stade montre les images et le score à la mi-temps du match de préparation au Mondial 2018, mené par l’Angleterre contre le Nigeria, à Wembley, 2 mai 2-18. (Twitter/England)

Enfin un peu de beau jeu: l'Angleterre a battu le Nigeria (2-1) samedi en match de préparation au Mondial-2018, s'offrant au passage une première période de qualité, peut-être la plus aboutie de l'ère Gareth Southgate.

Entreprenante, l'Angleterre a brillé lors des 45 minutes, face à un Nigeria pas franchement au rendez-vous, pour rentrer aux vestiaires avec deux buts d'avance grâce à Cahill et Kane.

Ayant encore une fois fait le choix d'une défense à trois (Walker-Stones-Cahill), Southgate semble avoir trouvé le système qu'il appliquera en Russie.

S'il a connu quelques petits ratés, notamment en début de seconde période, le schéma a bien fonctionné avec Alli tranchant au milieu ainsi que Sterling et Lingard actifs en soutien de Kane. La patte du latéral Trippier a aussi dû être appréciée par le sélectionneur, tout comme la présence rassurante du gardien Pickford.

A Wembley, les "Trois Lions" sont partis pied au plancher. Dès la 7e minute, Trippier mettait en danger Uzoho sur un joli coup franc enroulé. Sur le corner suivant, tiré aussi par l'arrière droit, Cahill propulsait une tête puissante dans les buts nigérians pour l'ouverture du score (8).

Sterling se procurait ensuite trois occasions franches, sans toutefois réussir à doubler l'avantage, manquant sa pichenette et un centre en retrait ou tirant au-dessus après avoir crocheté toute la défense.

Kane, lui, bénéficiait ensuite d'un peu de chance pour enfin donner de l'air aux Anglais: la frappe du capitaine glissait sous le corps du gardien des Super Eagles (39e).

Dès la reprise, les hommes de Gernot Rohr se reprenaient. Ighalo, servi dans la surface, envoyait sa reprise sur le poteau, mais l'attaquant d'Arsenal Iwobi suivait bien et fusillait Pickford (2-1, 47).

>> Lire aussi : Southgate reste muet sur ses gardiens avant le match contre le Nigeria

La suite fut plus confuse, aucune équipe ne semblant en mesure de développer son jeu. Un football flou qui rappelait à Wembley que l'Angleterre, bien que séduisante en première période, n'était encore qu'en travaux.

Un chantier de plus en plus proche de la fin, certes, mais un chantier. Les "Trois Lions" auront l'occasion de mettre encore un dernier coup de pinceau avant la Coupe du monde, ce sera contre le Costa Rica jeudi à Leeds.

Placés dans le groupe G, les Anglais débuteront leur Mondial face à la Tunisie le 18 juin, puis affronteront le Panama le 24 et la Belgique le 28.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG