Liens d'accessibilité

L'Afrique du Sud humiliée en Irlande


Les Jaguares Forwards lancent une offensive aérienne contre les Lions lors du match de Super Rugby joué à Ellis Park, Johannesburg, Afrique du Sud, 21 mai 2016. epa/ KIM LUDBROOK

L'Afrique du Sud a été écrasée par une Irlande impressionnante (38-3), samedi à Dublin, dans le cadre des tournées de novembre.

Si les Springboks venaient en Europe pour confirmer leur léger renouveau après une année 2016 noire, c'est raté. Une semaine avant de remettre l'ouvrage sur le métier en France, ils ont d'abord été dominés puis ont finalement explosé face à un XV du Trèfle combattant.

Ceux qui avaient fait tomber l'invincible Nouvelle-Zélande en novembre dernier, puis privé l'Angleterre d'un nouveau Grand Chelem dans le Tournoi des six nations, ont relevé avec brio le défi physique sud-africain.

Tout a même très mal commencé pour les hommes d'Allister Coetzee: dès la première action le pilier Oosthuizen devait quitter la pelouse, touché à un genou, lui qui faisait son retour après une fracture du bras.

Ils ne s'en sont finalement jamais remis. Bousculés en mêlée, les Springboks ont concédé quatre pénalités dans ce secteur de jeu. Fort de cette assise, Sexton n'a pas hésité à attaquer en première main, mettant la défense sud-africaine à mal.

Mais, ce n'était certainement pas le pire. En maul ou au sol, les Irlandais, portés par une troisième ligne O'Brien-Stander-O'Mahony exceptionnelle, ont dominé. Manquant parfois d'inspiration, ils ont toutefois réussi à construire une belle avance avant la mi-temps.

Récupérant un "box kick" mal négocié par Skosan, l'ailier Conway s'échappait le long de la ligne de touche pour donner une confortable avance aux Irlandais (14-0).

S'ils ont ralenti au retour des vestiaires, les coéquipiers de Sexton ont peu à peu repris pied dans le match, dominant le défi physique et défendant avec rage, pour faire craquer Etzebeth et sa bande en fin de match.

Grâce à l'apport de leur banc, les Irlandais ont inscrit trois essais dans les dix dernières minutes, pour donner un air d'humiliation à la rencontre.

Ruddock s'offrait un petit pas de danse pour éviter le plaqueur et s'allonger dans l'en-but, suite à une percée de Stockdale relayée par Conway (71).

Herring menait ensuite un maul parfait pour enfoncer le pack sud-africain (77) avant que Stockdale ne fasse admirer sa vitesse (80) pour parfaire le tout.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG