Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Le rugby international veut reconquérir Soweto, en Afrique du Sud

630/5000 Un fan gesticule avant le début du match du Championnat de rugby entre l'Afrique du Sud et l'Argentine, au stade de la ville de football à Soweto, le 17 août 2013.

Sept ans que le rugby n'était pas revenu dans un stade de Soweto, en Afrique du Sud. Vendredi, ce "sport de Blancs" s'est délocalisé dans le célèbre township noir de Johannesburg, à la conquête d'un nouveau public de supporters pour les Springboks.

Si les 40.000 sièges du stade d'Orlando sont loin d'avoir tous trouvé preneur, le match amical entre l'Afrique du Sud A' et les Barbarians français s'est déroulé devant un public mixte, une rareté dans une Afrique du Sud encore très divisée racialement, 23 ans après la fin de l'apartheid.

Habituellement, en Afrique du Sud, les choses sont plutôt simples: les Blancs se déplacent pour voir du rugby, les Noirs pour assister aux matches de foot.

Vendredi, William Thusi, un officier de police noir de l'ouest de Soweto, se réjouissait du retour du rugby dans son township.

"C'est une très bonne chose. On ne voit pas souvent du rugby à Soweto. Je suis plutôt branché foot, mais je suis rugby dès que je peux", expliquait-il à l'AFP.

Pour Neo Ponosha, vendeur de snacks dans les travées du stade, la présence de tous ces supporters blancs est une surprise.

"C'est un choc, mais c'est un bon choc! Je ne suis pas vraiment le rugby, mais je vais peut-être m'y mettre maintenant", assure t-il.

Quand il s'agit de sport, Soweto et ses 1,3 million d'habitants, quasiment tous noirs, est plus connu pour ses deux équipes de football : les Kaizer Chiefs et les Orlando Pirates.

Il faut remonter à 2010 pour voir un grand match de rugby dans le township. Les Blue Bulls de Pretoria s'étaient délocalisés en raison de la Coupe du Monde de football pour affronter les Crusaders en demi-finale du Super Rugby.

Le rugby a pourtant été un vecteur d'unité, bien utilisé notamment par l'ancien président Nelson Mandela.

En 1995, le pays sorti depuis seulement un an de la dictature raciste de l'apartheid, avait organisé - et remporté - la coupe du monde de rugby, une union nationale qui avait aidé le temps de quelques semaines à améliorer les relations Noirs/Blancs.

- 'Accueil génial' -

Si le rugby est encore loin d'être le sport numéro 1 dans les townships, la politique de quotas de la Fédération sud-africaine qui vise à sélectionner une moitié de joueurs noirs dans l'équipe nationale d'ici 2019 pourrait accroître l'intérêt pour le ballon ovale.

Samedi dernier, pour le deuxième match des Springboks face à la France (victoire 37-15), sept joueurs de couleur étaient alignés dans le XV de départ choisis par le sélectionneur Allister Coetzee. Un progrès par rapport aux douze Blancs alignés il y a seulement deux ans, en demi-finale du Mondial.

Vendredi, quelques supporters français vivant à Johannesburg avaient également fait le déplacement pour assister au retour du rugby à Soweto.

"Ce n'est pas ma première fois à Soweto mais c'est la première fois que je viens y voir du rugby", raconte Xavier Moreau, un Palois expatrié de 47 ans, venu au stade avec son fils et sa fille.

"Je travaille dans une entreprise où les employés sont de toutes les origines raciales, j'ai l'habitude de la diversité. Mais ici ce mélange, c'est une ambiance incroyable", s'enthousiasme-t-il en agitant un drapeau français.

Theunis Kleinhans, un afrikaner au torse nu peint en vert et un chapeau à l'effigie d'un springbok, l'emblème de l'équipe sud-africaine, est tout aussi heureux.

"L'accueil ici est génial", se réjouit-il en passant au milieu des supporters français le prenant en photo.

Samedi, à Johannesburg les Bleus affronteront une troisième fois les Springboks et tenteront d'effacer les deux lourdes défaites des premiers matches.

"Il y aura des milliers de Français à l'Ellis Park. Je serai là avec une trompette, pas une vuvuzela", plaisante Xavier Moreau.

Les supporters tricolores espèrent que leur équipe fera mieux que les Barbarians, balayés 48 à 28 par la réserve sud-africaine, vendredi soir.

Avec AFP

See all News Updates of the Day

Votre page des sports avec Yacouba Ouedraogo

Votre page des sports avec Yacouba Ouedraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:01 0:00

Sporama

Sporama
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:25:00 0:00

Le Cameroun obtient une place à la Coupe d'Afrique des Nations 2019

Le Cameroun obtient une place à la Coupe d'Afrique des Nations 2019
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

NBA - Golden State reprend la main, Houston en playoffs

Stephen Curry, Oakland, Californie, le 10 mars 2019

Le double-champion NBA Golden State a repris les commandes de la conférence Ouest grâce à sa victoire face à Détroit, dimanche, tandis que Houston a validé son ticket pour les playoffs en s'imposant face à La Nouvelle-Orléans.

Golden State et Denver jouent au chat et à la souris en tête de la conférence Ouest: après avoir brièvement abandonné aux Nuggets leur siège de leader samedi, les Warriors ont retrouvé le haut du classement à la faveur de leur succès contre les Pistons (121-114).

Stephen Curry, de retour dans l'effectif des Warriors après un match de repos, a inscrit 26 points, et son acolyte Klay Thompson en a ajouté 24.

Grâce à la lourde défaite de Denver à Indiana (124-88) les Warriors affichent seuls le meilleur bilan de la conférence Ouest avec 50 victoires et 23 défaites.

De son côté, Houston a assuré sa place en playoffs en venant à bout de La Nouvelle-Orléans 113 à 90.

Les Rockets, troisièmes de la conférence Ouest avec 47 victoires et 27 défaites, sont certains de terminer à l'une des huit premières places du classement, qualificatives pour les playoffs.

Les coéquipiers de James Harden atteignent ce stade de la compétition pour la septième année consécutive.

"On a été professionnels dès le début du match", s'est félicité Harden, qui n'a passé que 29 minutes sur le parquet, mais inscrit 28 points.

"Il y a eu des matches où on s'est relâchés, face à un adversaire moins fort, et on s'est fait rattraper. Ce soir, on a fait du bon boulot du début à la fin en prenant les choses en main", a ajouté le barbu le plus célèbre de la NBA, qui affiche une moyenne de 36,4 points par match cette saison.

Meilleure équipe de la saison régulière en 2017-2018, Houston avait atteint la finale de la conférence Ouest, s'inclinant face au futur champion NBA Golden State.

Les Los Angeles Clipers ont fait un pas supplémentaire vers les playoffs en disposant de New York 124 à 113 grâce à Lou Williams (29 pts), Danilo Gallinari (26 pts) et Montrez Harrell (24 pts). Après une série de cinq victoires consécutives, ils grimpent à la 5e place à l'Ouest (44v-30d).

Dans la conférence Est, rien ne va plus pour Boston qui a subi une quatrième défaite de suite face à San Antonio (115-96).

Les Spurs ont étouffé les Celtics grâce aux 48 points et 13 rebonds du pivot LaMarcus Alridge.

Boston (43v-31d), 5e à l'Est, n'est toujours pas officiellement qualifié pour les playoffs, tandis que San Antonio (43v-31d) reste 8e à l'Ouest.

Milwaukee (55v-19d) a conforté sa place de leader de la conférence Est en s'imposant facilement face à Cleveland, 127 à 105.

Giannis Antetokounmpo, favori pour le titre de meilleur joueur de la saison ("MVP"), a terminé la rencontre avec 26 points, 10 rebonds et 7 passes décisives.

Le "Greek Freak" n'a pas semblé gêné par sa récente entorse à la cheville droite, qui l'avait tenu éloigné des parquets pendant deux matches en début de semaine.

Les Bucks comptent désormais quatre matches d'avance sur Toronto (51v-23d), qui s'est fait surprendre à la dernière seconde par Charlotte (115-114).

Les Hornets se sont imposés grâce à un "buzzer beater" miraculeux de Jeremy Lamb, un panier marqué depuis sa moitié du terrain.

- Résultats du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matches disputés dimanche:

Boston - San Antonio 96 - 115

LA Lakers - Sacramento 111 - 106

La Nouvelle-Orleans - Houston 90 - 113

Toronto - Charlotte 114 - 115

Golden State - Detroit 121 - 114

Indiana - Denver 124 - 88

Milwaukee - Cleveland 127 - 105

New York - LA Clippers 113 - 124

Avec AFP

Un freestyler polonais de basket talentueux

Un freestyler polonais de basket talentueux
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:25 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG