Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Inégalités salariales, l'autre match du foot féminin

Des joueuses de l'équipe nationale féminine des USA célèbrent leur victoire contre la Jamaique, USA, le 14 octobre 2018

Motifs de leur démarche, les primes plus faibles qui leur sont accordées et les conditions d'entraînement moins bonnes que les hommes, malgré un palmarès impressionnant, sans commune mesure avec les performances modestes des garçons en grande compétition.

"L'USSF (la Fédération) a complètement échoué à promouvoir l'égalité des sexes", accusent les 28 plaignantes, face à une Fédération "surprise par cette procédure" et prête à de nouveaux échanges avec les joueuses "pour mieux comprendre leurs revendications et problèmes".

Dans leur combat, les footballeuses de la Team USA pourront s'inspirer des pays scandinaves, pionniers en la matière.

En 2017, les footballeuses danoises ont fait grève pour protester contre leurs modestes rémunérations.

La même année, les capitaines des sélections féminine et masculine norvégiennes, Maren Mjelde et Stefan Johansen, ont symboliquement signé un accord instaurant l'égalité salariale entre leurs deux équipes.

Pour y parvenir, la fédération locale a organisé un transfert vers la sélection féminine d'une partie des montants des recettes de sponsoring récoltées pour l'équipe masculine. Et elle n'a pas hésité à communiquer autour de cette initiative pour en faire une source "d'inspiration à l'international".

- "Peu de gens veulent payer" -

En Australie, si l'égalité n'est pas là, des progrès notables ont été accomplis avec une augmentation de salaires en 2017 et un plan d'action lancé en 2019.

Ca n'a pas vraiment été le cas en Corée du Sud, où le fossé entre les rémunérations et les conditions de travail des hommes et des femmes demeure.

En 2015, la Fédération coréenne de football (KFA) a été critiquée publiquement pour faire voyager l'équipe nationale féminine - dont la joueuse de Chelsea Ji So-Yun - en classe économique, pendant que les hommes avaient droit à la classe affaires. "Les joueurs apportent beaucoup plus d'argent à la Fédération", avait alors réagi la KFA.

Le championnat féminin sud-coréen n'a pas trouvé de sponsors et les joueuses, semi-professionnelles, ont des salaires à des années-lumière de leurs homologues masculins. "Le marché n'est pas là parce que peu de gens veulent payer pour regarder le football féminin. Et cela tient en partie au sexisme, qui existe bel et bien sur la scène sportive en Corée du Sud", estime le chercheur Choi Dong-ho.

En Italie, les joueuses n'ont pas le statut professionnel et reçoivent une indemnité maximale de 30.658 euros par an, ainsi que des remboursements de frais, pour des salaires qui ne dépassent pas 3.000 ou 4.000 euros par mois.

- "Incomparables" -

"Dans l'avenir, le foot féminin aura autant d'importance que le masculin", veut pourtant croire la gardienne de la Juventus et de la Nazionale Laura Giuliani, interrogée par l'AFP fin 2017. "On est encore amateures. Mais on va vers le semi-professionnalisme, puis à l'avenir vers le professionnalisme. Les salaires sont naturellement incomparables. Nous sommes amateures, il y a une limite qu'on ne peut pas dépasser".

En France, la joueuse la mieux payée et premier Ballon d'Or du foot féminin, la Norvégienne Ada Hegerberg (Olympique lyonnais), perçoit un salaire record d'environ 400.000 euros par an, contre quelque 30 millions pour le Brésilien Neymar au PSG d'après la presse. Et la moyenne en D1 féminine, partagée entre un gotha de clubs dominants (Lyon, PSG) et de toutes petites écuries, tourne plutôt autour de 3.500 euros mensuels.

Mais l'évolution des salaires dépend de celle de l'écosystème global du football féminin, entre sponsors et droits TV, comme le soulignait la vice-présidente de la Fédération française Brigitte Henriques, dans un colloque à Paris au mois de février. "Très sincèrement, je préfère qu'on mène le combat de convaincre les partenaires de s'engager et faire le pari de l'économie du foot féminin. De faire en sorte que le sport féminin rapporte de l'argent pour enclencher ce cercle vertueux. Après, il n'y aura plus le souci d'égalité salariale".

A la Coupe du monde, la dotation globale, partagée entre 24 équipes, sera de 30 millions de dollars, contre 400 millions l'été dernier en Russie. Mais c'est déjà deux fois plus qu'en 2015 lors du dernier Mondial féminin.

Toutes les actualités

Football: Clarence Seedorf limogé du poste de sélectionneur du Cameroun

Clarence Seedorf lors du match entre le Bénin et le Cameoun lors de la CAN-2019 le 2 juillet 2019.

Après le fiasco de la CAN, le grand ménage : Clarence Seedorf a été limogé du poste de sélectionneur du Cameroun, de même que son adjoint Patrick Kluivert, a indiqué mardi la fédération de football du pays (Fecafoot).

Le Cameroun a abandonné sa couronne dès les 8es de la CAN, éliminé par le Nigeria (3-2). Fragilisé par les choix de Seedorf, et inefficace en attaque, le pays a deux ans pour se reconstruire avant d'accueillir la prochaine édition.

La Fecafoot parle dans son communiqué de "sortie prématurée" de la CAN en Egypte. Cette issue assombrit encore l'après-football de Seedorf, ancienne gloire de l'Ajax.

Après deux passages de six mois à l'AC Milan, son ancien club, et en Chine, et une relégation en Espagne, le Néerlandais n'a toujours pas convaincu dans ses nouvelles fonctions.

Le même tableau peu reluisant se dessine pour Kluivert, autre ancien crack de l'Ajax, du Milan AC et des Pays-Bas, qui tâtonne également depuis qu'il a arrêté de jouer. Kluivert avait ainsi été un éphémère "directeur du football" au PSG.

Le journal de la CAN-2019 du 16 juillet avec Yacouba Ouédraogo

Le journal de la CAN-2019 du 16 juillet avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:05 0:00

La Guinée a limogé son entraineur

Paul Put au stade d'Alger, en Algérie, le 9 juillet 2017

Le sélectionneur de l'équipe de football de Guinée, Paul Put, a été limogé mardi après les mauvais résultats du pays lors de la CAN 2019, a annoncé la Fédération guinéenne de football, alors que le Belge occupait ce poste depuis mars 2018.

La Guinée a été éliminée en 8e de finale de la CAN, en cours en Egypte, par l'Algérie (0-3), le 7 juillet. Au premier tour, elle avait fait match nul (2-2) avec Madagascar, suivi d'une défaite (0-1) face au Nigeria, puis d'une victoire (2-0) sur le Burundi.

"Le coach est remercié. Nous allons discuter avec lui des conditions de son départ. La Feguifoot (Fédération guinéenne de football) a mis fin à la collaboration avec Paul Put", a affirmé Antonio Souaré, président de la Fédération, lors d'une conférence de presse mardi, affirmant que M. Put n'avait pas atteint l'objectif qui lui avait était fixé.

"Sur 12 matches officiels disputés par l'équipe nationale sous le coaching de Paul Put, nous avons enregistré un résultat qui n'est pas satisfaisant, qui s'est soldé par cinq défaites, quatre matches nuls et trois victoires", a-t-il dit.

La Fédération a également dissous ses six commissions et suspendu deux de ses responsables mis en cause dans la fraude sur l'âge de deux joueurs cadets ayant abouti à l'élimination de la Guinée pour la prochaine Coupe du monde dans cette catégorie.

L'entraîneur national des cadets, Mohamed Maléah Camara, et les deux joueurs concernés par cette fraude sur l'âge, Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita, ont également été suspendus, en attendant que le Tribunal arbitral du sport se prononce sur le dossier.

Tunisie-Nigeria pour la 3e place de la CAN-2019

Ahmed Musa de l'équipe du Nigeria en Russie, le 22 juin 2018.

Plus convaincant en poules, le Nigeria a ensuite sorti le tenant du titre, le Cameroun, en huitièmes puis l'Afrique du Sud en quarts avant une élimination face à l'Algérie, équipe la plus impressionnante de cette CAN.

"Nous avons joué contre l'équipe la plus forte du tournoi mais nous étions aussi très bons, maintenant nous voulons revenir avec la troisième place", a espéré le sélectionneur allemand du Nigeria Gernot Rohr en conférence de presse.

Face aux Tunisiens, les Nigérians pourront s'appuyer sur leur expérience des "petites finales". Ils ont déjà fini sept fois à la troisième place de la CAN contre une fois pour les Tunisiens en... 1962. Mais le sélectionneur de la Tunisie, le Français Alain Giresse, a déjà décroché le bronze dans la compétition, c'était avec le Mali en 2012.

"Le match sera très difficile physiquement, mais nous allons tout essayer pour atteindre la troisième place", a prévenu l'ancienne gloire des Bleus.

Autre enjeu de ce match, la place de meilleur buteur de cette édition, convoitée par le Nigérian Odion Ighalo. Seul en tête du classement avec 4 buts, l'attaquant tentera de distancer le Sénégalais Sadio Mané et les Algériens Riyad Mahrez et Adam Ounas, en embuscade avec trois buts et qui s'affrontent en finale vendredi.

A noter que lors de ce match pour la troisième place, si les deux équipes sont à égalité à l'issue du temps réglementaire, elles disputeront une séance de tirs au but sans passer par la prolongation.

Finale CAN-2019: 28 avions pour transporter les fans algériens

Un Boeing Boeing 737-8D6 immatriculé 7T-VKQ d'Air Algérie débarque à l'aéroport de Genève, le 20 novembre 2017.

Les autorités algériennes ont annoncé lundi avoir mobilisé 28 avions afin de transporter, via un pont aérien, 4.800 fans des "Fennecs" pour assister à la finale de la CAN-2019 face au Sénégal, vendredi au Caire.

Selon des sources concordantes, il y aura 13 avions d'Air Algérie, six de Tassili Airlines et neuf avions militaires. Ces avions décolleront des quatre coins du pays.

Le ministère algérien de la Défense avait annoncé dimanche par communiqué qu'il allait mettre à disposition neuf avions de transport militaire au profit de 870 supporters algériens.

La décision du pont aérien a été prise par le Premier Ministre, Noureddine Bédoui, lors d'un conseil du gouvernement tenu lundi.

Le pays est secoué depuis le 22 février d'un mouvement de contestation qui demande la fin du régime en place. Le Premier ministre fait partie des personnes dont le départ est réclamé par la rue.

Depuis le début de la CAN, 2.275 supporters sont partis d'Algérie. Plus de 1.200 d'entre eux sont restés au Caire pour assister jusqu'au bout aux matchs des verts, selon des sources concordantes.

Voir plus

XS
SM
MD
LG