Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Guinée

La junte guinéenne nomme quatre nouveaux ministres, dont le chef de la diplomatie

Le chef de la junte en Guinée, le colonel Mamady Doumbouya, a prêté serment vendredi à Conakry, en Guinée, le 1er octobre 2021.

Le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le colonel Mamady Doumbouya, a nommé quatre nouveaux ministres dont celui des Affaires étrangères, de la Coopération internationale, de l'Intégration africaine et des Guinéens de l’étranger, Morissanda Kouyaté.

Le nouveau chef de la diplomatie guinéenne était auparavant le directeur exécutif du Comité inter-africain sur les pratiques traditionnelles. Médecin de formation, il a reçu en 2020 le Prix Nelson Mandela de l’ONU pour son engagement contre les mutilations génitales féminines.

Selon un décret lu lundi soir à la télévision publique, Julien Youmbouno a été nommé ministre du Travail et de la fonction publique. Mamadou Pathé Diallo devient ministre de la Santé et de l'Hygiène publique et Charlotte Daffé, ministre de la Pêche et de l'Economie maritime.

Ces nominations portent à sept le nombre de ministères pourvus, après le choix de deux militaires comme ministre délégué chargé de la Défense nationale et comme ministre délégué à la Sécurité et d'une civile comme ministre de l’Environnement et du Développement durable.

Le colonel Doumbouya a renversé le 5 septembre l'ancien président Alpha Condé et a ensuite prêté serment comme président pour une période de transition d'une durée indéterminée.

Il a nommé le 6 octobre un Premier ministre de transition en la personne de Mohamed Béavogui, un vétéran du développement. Depuis, les nominations sont annoncées au compte-gouttes.

Toutes les actualités

Sky Mali inaugure samedi une nouvelle liaison avec la Guinée

Sky Mali inaugure samedi une nouvelle liaison avec la Guinée
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

Maroc, Gabon, Sénégal et Guinée se qualifient, le Ghana éliminé par les Comores

Maroc, Gabon, Sénégal et Guinée se qualifient, le Ghana éliminé par les Comores
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:06 0:00

Les sanctions contre le Mali seront-elles efficaces? La réponse d'un expert

Les sanctions contre le Mali seront-elles efficaces? La réponse d'un expert
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:45 0:00

Alpha Condé serait parti aux Emirats Arabes Unis

Alpha Condé serait parti aux Emirats Arabes Unis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:10 0:00

L'ancien président Alpha Condé a quitté la Guinée

Le président guinéen Alpha Condé délivre un message lors d'une visite officielle en France, à Saint-Raphaël, le 15 août 2019.

Le président déchu de la Guinée Alpha Condé a quitté son pays pour l'étranger lundi avec l'accord de la junte au pouvoir, a dit à l'AFP un responsable du ministère des Affaires étrangères sous le couvert de l'anonymat.

Le site d'information Guinéenews a rapporté qu'il s'était envolé pour les Emirats Arabes Unis.

Aucune confirmation officielle de son départ et de sa destination n'a été obtenue.

Un fonctionnaire en service à l'aéroport international de Conakry a indiqué que M. Condé était parti à bord d'un avion privé. "On avait demandé à tous les travailleurs de l'aérogare nationale (près de l'aéroport international) de quitter les lieux", a-t-il dit, également sous le couvert de l'anonymat.

La junte a autorisé fin décembre M. Condé, 83 ans, à quitter le pays pour des examens médicaux.

L'ex-dirigeant Moussa Dadis Camara de retour à Conkary après 11 ans d’exil
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:10 0:00


A la tête du pays pendant près de 11 ans, M. Condé a été renversé le 5 septembre 2021 par le colonel Mamady Doumbouya et ses hommes. Il a été détenu au secret pendant douze semaines, jusqu'à ce que la junte l'autorise à résider chez son épouse dans la banlieue de Conakry.

La junte passe pour avoir rechigné à le laisser quitter le pays, redoutant des menées de sa part contre le nouveau pouvoir.

Sa libération faisait partie des exigences de la Communauté des Etats ouest-africains (Cédéao), avec la tenue d'élections dans les six mois. La Cédéao a suspendu la Guinée de ses instances et sanctionné individuellement les membres de la junte dirigée par le colonel Mamady Doumbouya, qui s'est fait investir président de transition.

Alpha Condé a été autorisé à quitter la Guinée alors que la justice vient d'ordonner l'ouverture d'investigations sur les crimes présumés commis sous sa présidence.

Le colonel Doumbouya a promis de rendre le pouvoir aux civils après des élections dont la date reste inconnue.

Les dernières années de M. Condé à la tête du pays ont été marquées, à partir de 2019, par un exercice de plus en plus autoritaire du pouvoir, selon les défenseurs des droits humains, face à une vive contestation contre un troisième mandat du président. La contestation, plusieurs fois brutalement réprimée, a fait des dizaines de morts civils et quelques morts dans les rangs des forces de sécurité.

La réélection de M. Condé en octobre 2020, vigoureusement contestée par l'opposition, a été précédée et suivie par des dizaines d'arrestations.

Voir plus

XS
SM
MD
LG