Liens d'accessibilité

Fermeture des universités privées pour protester contre le gouvernement en Guinée


Une université privée de Conakry, en Guinée, le 24 mai 2017. (VOA/Zakaria Camara)

Depuis mardi, aucune salle de classe n’est accessible aux étudiants des universités privées du pays

Les institutions supérieures privées de Guinée ont décidé de fermer provisoirement les classes pour réclamer le respect des engagements au gouvernement.

Plusieurs points opposent le ministère guinéen de l’enseignement supérieur et ces universités, mais notamment le retard dans le paiement des arriérés de bourses d’étude.

Cette enveloppe s’élève à 80 milliards de francs guinéens, soit plus de 9 millions de dollars, selon le directeur national de l‘enseignement supérieur privé de Guinée.

Une université privée de Conakry, en Guinée, le 24 mai 2017. (VOA/Zakaria Camara)
Une université privée de Conakry, en Guinée, le 24 mai 2017. (VOA/Zakaria Camara)

Dans la capitale, les étudiants sont inquiets et leurs parents appellent à la reprise des cours afin d’éviter une année universitaire chaotique.

Cette suspension est une nouvelle perturbation dans les universités privées de Guinée. Plusieurs grèves ont empêché le déroulement normal des cours dans les institutions d'enseignements supérieurs.

Zakaria Camara​, correspondant à Conakry

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG