Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

"Epidémie" de crimes sexuels pédophiles, selon des victimes de Nassar

Jeanette Antolin, ancienne membre de l'équipe nationale américaine de gymnastique et victime d'abus, lors d'une conférence de presse à Capitol Hill à Washington, D.C, le 28 mars 2017

Quatre ex-athlètes américaines de haut niveau agressées sexuellement par le médecin sportif Larry Nassar ont dénoncé une "épidémie" de crimes pédophiles aux Etats-Unis et appelé à une "purge nationale".

"Une fille sur trois et un garçon sur cinq va être victime d'abus sexuel d'ici leur 18e anniversaire", a affirmé la gymnaste Jeanette Antolin samedi à la conférence United State of Women Summit, qui s'est ouverte pour deux jours à Los Angeles.

"La raison pour laquelle les abus sexuels contre les enfants sont une telle épidémie est le fait que leurs voix ne sont pas écoutées", a ajouté l'ex-athlète âgée de 36 ans, sur la scène du théâtre The Shrine.

"De plus en plus de femmes parlent et sont crues mais il y a encore un long chemin à parcourir", et il est "crucial de mettre face à leurs responsabilités ceux qui ont commis des abus (sexuels), les ont permis ou ont fermé les yeux", a renchéri la gymnaste olympique Aly Raisman.

Tiffany Lopez, une ancienne jeune star du softball, veut notamment que l'université du Michigan et ses responsables sportifs répondent de leurs actes. Elle a dénoncé les abus qu'elle a subis de la part de Larry Nassar dès 1998 sans que rien ne soit fait par la suite. "Deux des entraîneurs (de l'équipe américaine, ndlr) avec lesquels je travaillais sont toujours employés", a-t-elle précisé.

>> Lire aussi : Nassar condamné une nouvelle fois jusqu'à 125 ans de prison pour abus sexuels

Jeanette Antolin a aussi fait valoir auprès de l'AFP que "la vice-présidente de (la Fédération) USA Gymnastics Rhonda Faehn savait et n'a rien fait. Ces gens doivent perdre leur poste".

"Ce n'était pas seulement Nassar", "il y a toujours des entraîneurs dans la nature qui ont abusé de leurs (gymnastes)", a-t-elle insisté. "Mon entraîneur personnel a abusé de ses (gymnastes) dans les années 1980, il n'a toujours pas été tenu responsable. Il faut une purge nationale".

L'ostéopathe Larry Nassar a agressé au moins 265 victimes sous couvert de traitements médicaux durant deux décennies en officiant comme thérapeute au sein de la Fédération américaine de gymnastique et de l'université d'Etat du Michigan.

>> Lire aussi : L'entraîneur des gymnastes américaines sacrées aux JO 2012 visé par une enquête criminelle

Il a été jugé dans trois procès distincts et devrait terminer sa vie en prison dans le plus grand scandale sexuel de l'histoire du sport américain.

John Geddert, entraîneur de l'équipe américaine olympique aux JO-2012, a été suspendu et est visé par une enquête.

Aly Raisman a porté plainte contre la Fédération et le Comité olympique américains (USOC) "pour négligence".

Plusieurs gymnastes poursuivent les anciens entraîneurs olympiques Bela et Marta Karolyi, dont le ranch texan était devenu l'épicentre de ces agressions sexuelles.

Avec AFP

Toutes les actualités

Du laboratoire à l’entreprise

Du laboratoire à l’entreprise
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:19 0:00

L’arrivée des premiers esclaves en Virginie, 400 ans plus tard

L’arrivée des premiers esclaves en Virginie, 400 ans plus tard
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:54 0:00

Cinq ans après, renvoi d'un policier blanc accusé d'avoir asphyxié un Noir à New York

Emerald Snipes, fille d'Eric Garner, s'adresse à la presse à l’extérieur d'un tribunal de New York, le 16 juillet 2019.

La mort d'Eric Garner en juillet 2014 a contribué à faire émerger le mouvement "Black Lives Matter" et alimenté les accusations de racisme portées à l'encontre de la police américaine.

L'affaire avait en 2014 catalysé le mouvement #BlackLivesMatter dénonçant les violences policières contre les Noirs: lundi, le chef de la police new-yorkaise a annoncé le renvoi du policier accusé d'avoir asphyxié un Noir non armé qui résistait aux injonctions de la police.

Le chef James O'Neill a indiqué avoir décidé de suivre la recommandation d'une juge administrative, qui avait appelé à un licenciement à l'issue d'un procès disciplinaire qui s'était terminé en juin.

"Je suis d'accord" avec cette recommandation, l'officier de police Daniel "Pantaleo ne peut plus servir de façon efficace comme policier à New York", a indiqué James O'Neill, tout en soulignant que la décision avait été "extrêmement difficile".

L'histoire, qui a déchaîné les passions et suscité de nombreuses manifestations, remonte au 17 juillet 2014: Eric Garner, 43 ans, père de six enfants, avait été violemment plaqué au sol par des policiers qui le soupçonnaient de vendre illégalement des cigarettes dans un quartier de Staten Island.

Obèse et asthmatique, M. Garner, qui refusait d'être interpellé mais n'était pas armé, avait perdu connaissance alors que cinq hommes s'employaient à le menotter, avant de décéder.

Les images de l'interpellation, filmées par un ami et mises en ligne peu après, avaient fait le tour du monde: on y entend Eric Garner, père de six enfants, répéter à maintes reprises, "Je ne peux pas respirer" ("I can't breathe").

Le policier Daniel Pantaleo avait ensuite gardé son emploi, mais était cantonné à des tâches administratives. Il avait été récemment suspendu dans l'attente de la décision de M. O'Neill.

- Pressions -

Son licenciement semblait cependant la seule option depuis la recommandation de la juge début août.

De puissantes associations de défense des droits civiques, dont celle du célèbre révérend Al Sharpton, avaient appelé le chef de la police à s'y conformer.

Le sujet était aussi devenu très sensible pour le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, candidat à la présidentielle 2020, qui se positionne comme un grand défenseur des minorités et ne cesse de citer son bilan en matière de criminalité à New York parmi ses points forts.

M. O'Neill, qui a servi quelque 30 ans comme policier avant d'être promu à la tête de la police new-yorkaise, a immédiatement prédit que sa décision déclencherait la colère dans ses rangs.

"Si j'étais encore policier aujourd'hui, je serai probablement furieux contre moi", a-t-il reconnu.

Mais "c'est ma responsabilité de protéger la ville comme les policiers new-yorkais", s'est justifié M. O'Neill, tout en faisant valoir que les policiers exerçaient "l'un des métiers les plus difficiles au monde" et devaient prendre des décisions difficiles "en un instant".

Un syndicat de policiers new-yorkais, the Police Benevolent Association, l'a immédiatement accusé de choisir "la politique et ses propres intérêts plutôt que ceux des policiers qu'il prétend diriger".

- Explications "mensongères"

Dans un avis de 46 pages, dont des extraits ont été publiés par les médias américains dimanche, la juge administrative Rosemarie Maldonado avait notamment estimé que le policier Daniel Pantaleo avait fourni, lors d'une enquête interne sur les circonstances de la mort d'Eric Garner, des explications "non plausibles et mensongères".

Elle avait aussi jugé "non fiables" les témoignages des autres policiers interrogés sur cet incident.

La procureure générale de l'Etat de New York, la démocrate noire Letitia James, a salué cette décision.

"Depuis plus de cinq ans, la famille Garner et les citoyens à travers le pays attendent que justice soit faite dans la mort d'Eric Garner (...) Si nous ne pourrons jamais changer les évènements qui ont eu lieu ni faire revivre M. Garner, un semblant de justice a été rendu aujourd'hui".

Les élus démocrates finalement autorisées en Israël

Les élus démocrates finalement autorisées en Israël
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:59 0:00

Le Greenland n’est pas à vendre ainsi répond Lars Lokke Rasmussen Premier ministre Danois au président Américai

Le Greenland n’est pas à vendre ainsi répond Lars Lokke Rasmussen Premier ministre Danois au président Américai
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:41 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG