Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Santé et médecine

Ebola en RDC: un agent de santé tué dans un soulèvement d'habitants d'un village

Les éléments de la Croix-Rouge en tenue de protection dans la zone où sévit Ebola près de la frontière avec l’Ouganda à Beni, RDC, 2 novembre 2018. (Twitter/Uganda Red Cross Soc)

Un agent de l'équipe de riposte contre l'épidémie d'Ebola a été tué dans le soulèvement samedi d'une partie des habitants d'un village de l'est de la République démocratique du Congo où un centre de santé a aussi été pillé, a-t-on appris lundi des autorités.

"Une partie de la population du village de Vusahiro, dans la zone de santé de Mabalako (Nord-Kivu, est), s'est soulevée et a attaqué l'équipe locale de la riposte contre Ebola", affirme le bulletin quotidien du ministère de la santé daté de dimanche.

"Un hygiéniste de l'équipe de prévention et contrôle des infections est décédé des suites de ses blessures lors de son transfert vers l'hôpital", indiquent les autorités sanitaires dans le bulletin.

"Le centre de santé de Vusahiro a été saccagé et pillé, et trois maisons du village ont été incendiées", ajoute le bulletin. Par ailleurs, le centre de "triage du centre de santé de Vulamba, dans la zone de santé de Butembo, a été vandalisé par des inconnus dans la nuit du 25 au 26 mai 2019", indique encore le bulletin.

Les équipes locales de riposte dans le cadre de la lutte contre la dixième épidémie d'Ebola déclarée le 1er aout dans deux provinces de l'est de la RDC sont composées "d'habitants du village qui ont été formés pour mener certaines activités de riposte".

Des résistances communautaires contre les activités de riposte sont enregistrées dans cette région où des habitants considèrent que cette épidémie est une nouvelle stratégie pour les exterminer après des massacres de civils attribués principalement aux milices ougandais musulmans de Forces démocratiques alliés (ADF), selon le philosophe congolais Godefroid Ka Mana de Pole institute basé à Goma.

Depuis le début de l'épidémie en aout, "le cumul des cas est de 1.912, dont 1.818 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.277 décès (1.183 confirmés et 94 probables) et 496 personnes guéries", indiquent les autorités.

Vendredi, le ministère congolais de la Santé avait recensé 132 attaques contre des équipes sanitaires ayant causé la mort de 4 personnes et des dizaines de blessés.

En avril, un médecin camerounais travaillant pour le compte de l'OMS a été tué alors qu'il participait à une réunion dans un hôpital universitaire.

Toutes les actualités

La faim progresse malgré l'accord de paix au Soudan du Sud selon l'ONU

Des jeunes Soudanaises du Sud assistent à une visite du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et du chef du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UNOCHA) le 1er février 2018.

La faim a encore progressé début 2019 au Soudan du Sud, malgré la signature en septembre d'un accord de paix qui a très largement fait cesser les combats dans ce pays en guerre depuis 2013, ont averti vendredi plusieurs agences des Nations unies.

"Chaque année (depuis le début du conflit, ndlr), la faim atteint des niveaux sans précédent", a déclaré Hsiao-Wei Lee, du Programme alimentaire mondial (PAM), lors d'une conférence de presse à Juba. "Des millions de gens ne savent pas d'où viendra leur prochain repas".

L'échelle IPC, la plus utilisée pour classifier la sécurité alimentaire, distingue cinq phases possibles dans la situation alimentaire d'un pays, la cinquième étant celle de "catastrophe".

L'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef) et le PAM ont estimé dans un communiqué que 6,96 millions de personnes, soit 61% de la population, auront atteint les niveaux 3, 4 et 5 d'insécurité alimentaire en juillet, au plus fort de la soudure, période située après l'épuisement des récoltes de la saison précédente et avant les nouvelles récoltes.

Le spectre d'une grave crise humanitaire persiste au Soudan du Sud
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:35 0:00

Début 2019, ce chiffre était encore de 6,1 millions de personnes.

"La soudure actuelle a débuté tôt en raison des stocks historiquement bas récoltés lors de la saison 2018 et a été prolongée par le retard des pluies saisonnières en 2019", ont souligné les agences onusiennes.

Combiné avec l'instabilité économique, les effets du conflit, les déplacements de population et l'inflation galopante, entre autres, "cela a contribué à (...) une réduction de l'accès à la nourriture", a ajouté la même source.

Une famine "causée par l'homme" avait été déclarée pendant quelques mois en 2017 dans certaines zones du pays. Mais si la définition technique de la famine ne s'applique plus actuellement au Soudan du Sud, le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire a augmenté depuis.

Le Soudan du Sud, indépendant depuis 2011, a sombré dans la guerre civile en décembre 2013 lorsque le président Salva Kiir, un Dinka, a accusé Riek Machar, son ancien vice-président et membre de l'ethnie nuer, de fomenter un coup d'Etat.

Le conflit, marqué par des atrocités et le recours au viol comme arme de guerre, a fait plus de 380.000 morts selon une étude récente, et poussé plus de quatre millions de Sud-Soudanais, soit près d'un tiers de la population, à quitter leurs foyers.

Un accord de paix conclu en septembre 2018 a entraîné une forte décrue des combats, même s'ils n'ont pas complètement cessé.

Carnet de Santé : la RCP peut sauver des vies

Carnet de Santé : la RCP peut sauver des vies
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:15:00 0:00

Ebola : la moitié des foyers n'est pas détectée selon une étude

Ebola : la moitié des foyers n'est pas détectée selon une étude
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:01 0:00

13 juin : journée internationale de sensibilisation à l'albinisme

13 juin : journée internationale de sensibilisation à l'albinisme
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:21 0:00

Rubrique Santé du 13 juin 2019

Rubrique Santé du 13 juin 2019
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:06:07 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG