Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles
RDC

Elections en RDC: retards et incidents, selon le premier relevé des évêques


Le président Joseph Kabila accompagné de sa famille vote à Gombe, Kinshasa, RDC, 30 décembre 2018. (Facebook/Guy Momat)

Retards, incidents et même des installations de bureaux de vote dans des "lieux prohibés" ont marqué l'ouverture de la journée électorale dimanche en RDC, selon des constats sur le terrain et un premier rapport partiel des observateurs de la puissante Eglise catholique.

A Kinshasa, des électeurs ont protesté contre un gros retard pour l'ouverture du bureau de vote installé dans le collège Saint-Raphaël dans la commune de Limete, un bastion de l'opposition, a constaté une équipe de l'AFP.

Le bureau n'a pu ouvrir en raison de l'absence de listes électorales comprenant le nom des électeurs et leur bureau.

C'est le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) Corneille Nangaa en personne qui a amené les listes, provoquant une manifestation spontanée de colère aux accents politiques.

"Nangaa doit comprendre que la population ne veut plus de Kabila et de son régime", a déclaré un candidat à la députation, Elvis Bulumbu.

Limete est le siège du parti historique d'opposition Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

"2.853 bureaux de vote étaient ouverts à 06H00. Cependant 830 n'étaient pas encore ouverts pour les raisons suivantes: aménagement tardif, procédures d'ouverture trop longues, dysfonctionnement de la machine à voter...", ont détaillé les évêques dans un premier rapport partiel sur la journée électorale.

Les bureaux de vote devaient ouvrir à 06H00 locales (04H00 GMT dans l'Est et 05H00 GMT dans l'Ouest).

Au total "846 bureaux de vote sont installés dans des lieux prohibés", détaille la Cenco, qui cite des "camps militaires, des débits de boisson, des habitations privées...".

"918 rapports attestent que l'ouverture des bureaux de vote a connu des incidents qui seront détaillés dans le prochain communiqué à 14H00", a promis la Cenco.

La Cenco entend publier d'autres communiqués en soirée, puis sur l'opération de dépouillement le 31 décembre, ainsi qu'une déclaration préliminaire le 2 janvier à 11H00.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG