Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles
RDC

Ramazani dans le Nord-Ouest, Tshisekedi et Fayulu dans l'est de la RDC


Félix Tshisekedi (à droite), leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et son allié de l'Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe (à gauche), saluent leurs partisans après leur retour à Kinshasa, le 27 novembre 2018.

Emmanuel Ramazani Shadary, candidat à la présidentielle du 23 décembre pour la coalition au pouvoir s'attaque à l’Ouest et au Nord. L’opposant Félix Tshisekedi et son allié Vital est à l’est. Et Martin Fayulu, entame lui sa marche mercredi par Beni, également dans l’est.

Après une première semaine timide qui a vu seul le candidat de la coalition au pouvoir, Ramazani Shadari se lancer à l’assaut des électeurs, les autres favoris de la présidentielle du 23 décembre 2018 ont rejoints la dynamique de la campagne.

M. Fayulu, candidat issu de la rencontre du début novembre à Genève, avec la coalition Lamuka, dont les avions ont été autorisés de survoler l’espace aérien Congolais a choisi la ville meurtrie de Beni, dans la province du Nord-Kivu, pour lancer sa campagne à la présidentielle.

Dans la même province, se trouve depuis mardi Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe qui ont tenu un meeting mardi au stade Afya de Goma, au Nord-Kivu. Les deux leaders du ticket UDPS/UNC feront ensuite Bukavu, le 6 décembre puis Kisangani, le 11.

Le candidat de la Coalition au pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary, lui se trouve à Gbadolite, dans la province du Nord-Ubangi, au Nord-Ouest de la RDC.

Martin Fayulu, est attendu mercredi à Beni, ville meurtrie de la province du Nord-Kivu. Le candidat de la coalition Lamuka fera ensuite Butembo, Bunia, Goma, Bukavu, Kisangani, Buta, Isidro et Kindu, selon son équipe de campagne.

Après le grand Katanga, Ramazani Shadari, le candidat du FCC, a entamé sa tournée par Gbadolité, dans le Nord-Ubangi, la conquête de l’Ouest et du Nord-Ouest de la RDC. Il ira à Gemena, Lisala, Bumba, Boende et Mbandaka, les villes du grand équateur.

Les autres candidats président de la République se contentent, pour le moment, des affiches, banderoles, et des passages dans les médias, ou encore de petits rassemblements à Kinshasa.

Certains attendent que les conditions sécuritaires et matérielles soient réunies avant de se lancer dans la conquête du Congo profond.

Quelques-uns se sont désistés et ont rejoint soit le camp de Fayulu, de Tshisekedi ou encore de Ramazani.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG