Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Donald Trump s'immisce dans la politique migratoire allemande en crise

Donald Trump le 15 juin 2018.

Le président américain Donald Trump s'est immiscé lundi dans la crise politique en Allemagne, en affirmant que les Allemands se retournaient contre la chancelière Angela Merkel en raison de la question migratoire.


"Le peuple allemand est en train de se retourner contre ses dirigeants alors que l'immigration secoue la coalition déjà fragile de Berlin. La criminalité en Allemagne est très en hausse. Grosse erreur dans toute l'Europe que de laisser entrer des millions de personnes qui ont si fortement et violemment changé leur culture !", a tweeté M. Trump.

"Nous ne voulons pas que ce qui se passe avec l'immigration en Europe se passe avec nous !", a écrit le président américain qui fait face à de vives critiques dans son pays à cause de sa politique de "tolérance zéro" sur l'immigration, en vertu de laquelle les enfants sont séparés de leurs parents sans-papiers.

>> Lire aussi : La polémique enfle autour des séparations d'enfants de migrants aux Etats-Unis

La chancelière allemande Angela Merkel joue en ce moment son avenir politique, à la suite d'une fronde sans précédent sur la politique migratoire de l'aile la plus à droite de sa coalition gouvernementale qui réclame plus de fermeté aux frontières.

Lundi, le ministre allemand de l'Intérieur, Horst Seehofer, a menacé de fermer les frontières de l'Allemagne "en juillet" aux migrants faute d'un accord entre dirigeants européens en marge d'un sommet fin juin, un ultimatum aussitôt rejeté par la chancelière.

Avec AFP

Toutes les actualités

Impact de la traite négrière

Impact de la traite négrière
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:48 0:00

Essai d'un missile américain : Moscou et Pékin crient à l'escalade militaire

Essai d'un missile américain : Moscou et Pékin crient à l'escalade militaire
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:07 0:00

1619: l'historique

1619: l'historique
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:01:47 0:00

New York: renvoi d’un policier accusé d’avoir asphyxié un Noir en 2014

New York: renvoi d’un policier accusé d’avoir asphyxié un Noir en 2014
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:09 0:00

La Maison Blanche envisage des baisses d'impôts pour éviter une récession

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, à la Maison-Blanche le 27 août 2018.

La Maison Blanche envisage des baisses d'impôts et de droits de douane pour éviter une entrée des Etats-Unis en récession, ont rapporté lundi des médias américains, malgré l'insistance de Donald Trump sur la bonne santé de l'économie américaine.

Selon le Washington Post, des responsables de la Maison Blanche étudient plusieurs mesures pour stimuler l'économie américaine, dont une baisse temporaire de la taxe sur les salaires pour améliorer le pouvoir d'achat des travailleurs.

D'après le New York Times, les Etats-Unis pourraient également renoncer aux nouveaux droits de douane imposés par l'administration Trump aux imporations chinoises dans le cadre de la guerre commerciale avec Pékin.

Il s'agit de mesures à l'étude, et les responsables qui en ont eu l'idée n'ont pas encore demandé l'avis du président Donald Trump, lequel devrait en outre obtenir l'aval du Congrès, précisent les deux médias.

"Abaisser les taxes sur les salaires n'est pas quelque chose qui soit à l'étude en ce moment", a réagi la Maison Blanche auprès du Washington Post.

La taxe sur les salaires avait déjà été temporairement abaissée en 2011 et 2012 sous le président Barack Obama pour essayer de sortir l'économie américaine de la stagnation consécutive à la crise financière de 2008.

Selon un sondage publié dimanche par la National Association for Business Economists (NABE), près des trois quarts des économistes américains s'attendent à une récession d'ici 2021. Un avis que ne partage pas Donald Trump: "je ne crois pas qu'il y aura une récession. Nous nous portons terriblement bien", a-t-il affirmé à des journalistes dimanche.

Avec AFP

Voir plus

XS
SM
MD
LG