Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Donald Trump et Ban Ki-moon conviennent de se rencontrer

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump, 9 novembre 2016.

Le président élu des Etats-Unis et le secrétaire général des Nations unies ont accepté de se rencontrer. La date de la rencontre reste à être fixée, indique le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

"Ils ont accepté de se rencontrer", a déclaré M. Dujarric à l'AFP, précisant toutefois qu'aucune date n'avait encore été fixée.

Dans un entretien accordé à l'AFP vendredi, M. Ban avait annoncé qu'il souhaitait rencontrer M. Trump avant de quitter son poste fin décembre.

Les deux hommes avaient eu un entretien téléphonique vendredi après-midi, à l'issue duquel ils avaient convenu de rester en contact, selon un communiqué de l'ONU.

M. Ban avait indiqué à l'AFP qu'il entendait plaider auprès de M. Trump pour que l'Amérique continue de "travailler pour le bien de l'humanité" et de coopérer avec l'ONU, malgré les déclarations critiques envers l'organisation faites par M. Trump.

Au cours de la campagne présidentielle, Donald Trump a prôné un rapprochement avec la Russie, menacé de réduire la contribution américaine à l'ONU et promis de revenir sur l'accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique, conclu par 195 pays et ratifié par Washington.

Ce dossier a été une des priorités de M. Ban pendant ses dix années à la tête de l'ONU.

Les déclarations de M. Trump ont suscité l'inquiétude parmi des diplomates à l'ONU mais M. Ban a minimisé leur portée, estimant qu'une fois en fonctions, M. Trump se démarquerait de sa "rhétorique de campagne".

A l'ouverture de la conférence climatique de Marrakech (Maroc) mardi, M. Ban avait exprimé son "espoir" que Donald Trump "comprenne l'urgence" de l'action contre le réchauffement.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le Sénat américain valide Antony Blinken comme secrétaire d'État

Antony Blinken lors de son audition devant la commission des relations étrangères du Sénat américain à Washington, le 19 janvier 2021.

Le Sénat américain a confirmé mardi Antony Blinken comme diplomate en chef.

M. Blinken, 58 ans, a été confirmé par un vote de 72 sénateurs pour et 22 contre.

Il devient ainsi le 71e secrétaire d'État des États-Unis, occupant le poste le plus élevé du cabinet et le quatrième dans la ligne de la succession présidentielle.

Lors d'une audience de confirmation la semaine dernière, M. Blinken s'était dit préoccupé par "la violence dirigée contre la population anglophone" au Cameroun.

Il a aussi déclaré qu'il était prêt à relever les défis posés par la Chine, l'Iran, la Russie et la Corée du Nord. Il a ajouté que la Chine "représente le défi le plus important" pour les intérêts nationaux des États-Unis, tout en notant qu'il y a place pour la coopération.

"Il y a de plus en plus d'aspects contradictoires dans la relation ; certainement des aspects compétitifs, et encore quelques aspects coopératifs, quand c'est dans notre intérêt mutuel", a-t-il expliqué.

Des sénateurs républicains ont exprimé des inquiétudes concernant l'éventualité qu'il n'aide la nouvelle administration à réintégrer l'accord nucléaire de 2015 avec l'Iran et qu'il ne mette fin à la stratégie de "pression maximale" de l'ancien président Donald Trump contre cette puissance en devenir au Moyen-Orient.

M. Blinken s'est engagé à remonter le moral du Département d'Etat et du corps diplomatique.

Il a déclaré qu'il considérait que le leadership des États-Unis à l'étranger était basé sur "l'humilité et la confiance".

Le nouveau secrétaire d'Etat avait déjà fait partie de l'équipe diplomatique sous l'administration Obama. Il entretient des liens étroits avec le président Joe Biden. Il a été directeur du personnel de la commission sénatoriale des relations étrangères lorsque M. Biden était président de cette commission. Par la suite, il a été le conseiller de Biden lorsque ce dernier était vice-président.

Une immigrante ouvre son salon de coiffure en pleine pandémie

Une immigrante ouvre son salon de coiffure en pleine pandémie
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:56 0:00

New York ressent toujours l'impact du confinement

New York ressent toujours l'impact du confinement
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:37 0:00

Bientôt, une noire américaine sur les billets de 20 dollars ?

Design of the Harriet Tubman 20 dollar bill

L'administration Biden, nouvellement investie, va relancer le projet emblématique de faire figurer le portrait de la militante anti-esclavagiste noire Harriet Tubman sur les billets de 20 dollars. Un projet initié en 2016 par Barack Obama et abandonné par le gouvernement de Donald Trump.

"Le secrétariat au Trésor prend des mesures pour relancer les efforts en vue de mettre Harriet Tubman sur les nouvelles coupures de 20 dollars", a indiqué la porte-parole de la présidence, Jen Psaki.

"Il est important que nos billets, notre argent (...) reflètent l'histoire et la diversité de notre pays et l'image d'Harriet Tubman ornant la nouvelle coupure de 20 dollars les reflète de façon évidente", a-t-elle expliqué.

Une première

Si ce projet aboutit, la militante (1822-1913) deviendra la première personnalité afro-américaine à figurer sur un billet de banque aux Etats-Unis. Elle devrait remplacer le président populiste Andrew Jackson (1767-1845), qui occupa la Maison Blanche de 1829 à 1837 et qui était considéré comme le premier président "populiste" du pays. Un personnage très controversé, admiré par Donald Trump qui avait installé son portrait dans le Bureau ovale.

Harriet Tubman a fui l’esclavage et fait passer des dizaines d'esclaves vers le nord des Etats-Unis et le Canada avant et pendant la guerre de Sécession, avant de participer à la lutte pour le droit de vote des femmes. Son combat, au sein du réseau secret d'évasion "Underground railroad", a fait l'objet d'un long-métrage en 2019.

"Impeachment": Des députés livrent l'acte d'accusation de Trump au Sénat

"Impeachment": Des députés livrent l'acte d'accusation de Trump au Sénat
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:00 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG