Liens d'accessibilité

Au moins deux soldats tués lors d'une attaque dans le nord du Mali


Plusieurs véhicules appartenant à la société Sogea Satom chargée de construire la route Tombouctou-Niono brûlés lors d’une attaque dans le cercle de Niafounké région de Tombouctou, au Mali, 25 octobre 2017. (VOA/Kassim Traoré).

Des hommes armés non identifiés ont attaqué la position la plus avancée de l'armée, dans le cercle de Niafounké région de Tombouctou, au Mali.

Le bilan provisoire est d’au moins deux soldats maliens tués et un autre blessé, ont révélé des sources au correspondant de VOA Afrique.

Les dégâts matériels sont très importants, selon les mêmes sources.

Les mouvements des hommes armés non identifiés se multiplient de jour en jour avec des attaques meurtrières contre les positions de l'armée malienne.

Après l’attaque à la région de Koulikoro où le commandant de brigade de gendarmerie de la commune de Guire est introuvable, le village de Soumpi, situé à une vingtaine de Km de Nianfunke a aussi fait l'objet d'une attaque.

La position de l'armée Malienne a été attaquée tôt mercredi aux environs de deux heures par des hommes armés non encore identifiés.

Le bilan provisoire est d’au moins deux soldats maliens tués, un blessé et plusieurs véhicules appartenant à la société Sogea Satom chargée de construire la route Tombouctou-Niono ont été brûlés.

Trois autres véhicules des Fama (Forces armées maliennes) ont aussi été endommagés dans les accrochages.

Un secours des Fama a quitté Tombouctou pour Soumpi afin de rétablir la stabilité.

Les coups de feu de Soumpi n'ont pas eu d'impacts sur Nianfunke.

Reportage de Kassim Traoré à Bamako pour VOA Afrique

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG