Liens d'accessibilité

Deux arrestations en lien avec un attentat suicide en Algérie


Des policiers veillent du haut de la montagne sur la ville de Ghardaia, Algérie, 8 février 2014.

L'armée algérienne a arrêté deux personnes suspectées de liens avec un attentat suicide perpétré contre un commissariat et revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), a annoncé samedi le ministère de la Défense.

Le 31 août, un kamikaze a fait détoner sa ceinture explosive en tentant d'entrer dans un commissariat de Tiaret, à 350 km au sud-ouest d'Alger, tuant deux policiers. L'EI avait revendiqué une attaque suicide en février contre un commissariat de Constantine, à environ 400 km à l'est d'Alger.

"Les forces de l'armée, en coordination avec la gendarmerie nationale, ont arrêté (vendredi) deux personnes en lien avec l'attentat terroriste" de Tiaret, a affirmé le ministère dans un communiqué, sans fournir d'autres précisions.

Malgré l'adoption en 2005 d'une Charte pour la paix et la réconciliation, censée tourner la page de la guerre civile qui a fait 200.000 morts pendant la "décennie noire" (années 1990), des groupes armés islamistes restent actifs en Algérie, surtout dans l'est et le sud du pays. Ils visent principalement les forces de sécurité.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG