Liens d'accessibilité

Des parlementaires exigent l’examen de la question anglophone à l'assemblée nationale au Cameroun


Quelques personnes devant le bâtiment du parlement camerounais, Yaoundé, 17 novembre 2017.

La séance plénière de jeudi a été mouvementée dans l'hémicycle de l'assemblée nationale du Cameroun. Les députés du Social Democratic Front (SDF) ont tenté de bloquer les travaux, exigeant que le problème anglophone soit examiné en urgence par les députés.

"Depuis un mois que nous sommes là, on n’a jamais parlé de ce problème", regrette Joseph Banadzem, député du SDF.

Depuis la tribune, M. Banadzem a carrément monopolisé la parole dans l'hémicycle, empêchant l'examen des projets de lois du jour.

La séance a alors été interrompue.

A la reprise, les députés du SDF ont entonné un chant en plein hémicycle en présence du président de l'assemblée nationale, Cavaye Yeguié.

"Paul Biya, le pays va mal", reprenaient-ils tous en chœur.

Ce que M. Yeguié, a réfuté, rétorquant à son tour : "Le SDF va mal", depuis son microphone.

La séance du jour a été suspendue. Mais, les projets de loi mis en examen ce jour ont tout de même été adoptés, dans une cacophonie générale.

Les parlementaires du SDF avaient boycotté déjà les cérémonies d'ouverture de la session parlementaire de novembre en cours, aussi bien à l'assemblée nationale qu'au sénat.

Reportage de Emmanuel Jules Ntap à Yaoundé

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG