Liens d'accessibilité

Au moins trois morts dans un attentat-suicide dans l'Extrême-nord du Cameroun


Des soldats camerounais interviennent près de Kolofata, Cameroun, le 16 mars 2016.

Au moins trois civils ont été tués lundi et une vingtaine blessés dans un attentat-suicide sur un marché de Kolofata, dans la région de l'Extrême-nord du Cameroun, frontalière du Nigeria, où les attaques attribuées aux jihadistes nigérians de Boko Haram sont fréquentes.

L'attaque s'est produite dans un marché de Kolofata quand un homme qui avait dissimulé ses explosifs dans un sac de haricots a actionné sa charge au milieu de la foule.

Kolofata a été à maintes reprises la cible d'attaques attribuées à Boko Haram, la plus retentissante étant celle de fin juillet 2014 au cours de laquelle l'épouse d'un vice-premier ministre, Amadou Ali, un notable et plusieurs autres personnes avaient été enlevés, avant d'être libérés après plus de deux mois de captivité.

Depuis 2014, date à laquelle le Cameroun est entré en guerre contre Boko Haram, ce groupe a tué "2.000 civils et militaires" et enlevé "un millier de personnes" dans l'extrême-nord du pays, selon le centre d'analyse International Crisis Group (ICG).

Depuis son apparition il y a huit ans, Boko Haram, actif dans les pays frontaliers du lac Tchad (Nigeria, Cameroun, Niger et Tchad), a provoqué la mort d'au moins 20.000 personnes.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG