Liens d'accessibilité

Des milliers de pèlerins à la Mecque pour le moment clef du Hadj


La mosquée Al Haram de la sainte ville de la Mecque, 9 août 2017. (VOA/Siriki Barro)

Pour les milliers de pèlerins venu accomplir le Hadj à la Mecque, l'étape la plus importante est prévue pour le 31 août avec le stationnement à Arafat. Trois ans après la tragique bousculade de Mina qui a fait près de 720 morts, les pèlerins continuent toujours d'affluer en terre sainte.

Les étapes d'Arafat, Mina et Mouzdalifa sont les points clés du Hadj, où près de quatre millions de fidèles musulmans se retrouvent.

Pour assurer la sécurité, et éviter de revivre le drame de 2015 à Mina, les autorités saoudiennes ont prises des dispositions.

Contrairement au passé, les voix d'accès menant aux stèles ont été crée".

L'imam Bachir Ouattara, le président du commissariat du Hadj pour la Côte d'Ivoire, précise qu'il est en contact permanent avec le ministère saoudien du hadj. Il explique que désormais, la lapidation des stèles des différents pèlerins obéit à une programmation établie par le ministère du Hadj. "Contrairement au passé, des voies d'accès menant aux stèles ont été créées", témoigne-t-il.

L'incident de 2015 n'a nullement porté atteinte à la foi de ces nombreux croyants.

Nous avons la foi, et nous accomplissons un pilier de notre religion, sous la protection de Dieu".

"Nous avons la foi, et nous accomplissons un pilier de notre religion, sous la protection de Dieu", confie Alassane Cissé, un Sénégalais venu à la Mecque, estimant ne pas avoir peur de venir faire le pèlerinage.

Pour lui, "les causes ayant engendré la bousculade de Mina ont été jugulées".

L'étape de Mina, consistant à la lapidation des stèles par les pèlerins, aura lieu ce vendredi 1er septembre.

Siriki Barro, envoyé spécial à la Mecque.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG