Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Demande d'enquête après l'attaque d'une radio-télévision en RDC


Journaliste en danger (JED) lors d’un atelier sur la décrispation politique en RDC au Katanga, RDC, 13 juin 2018. (Twitter/JED)

L'organisation congolaise de défense de la presse Journaliste en danger (JED) a exigé jeudi "une enquête sérieuse" après l'attaque d'une radio-télévision privée, RTB, appartenant à un dirigeant local du parti présidentiel dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo.

"JED exige qu'une enquête sérieuse, crédible et transparente sur cette attaque, et invite les autorités à rendre rapidement publique les résultats de l'enquête", a déclaré à l'AFP Tshivis Tshivuadi, secrétaire général de l'ONG, partenaire de Reporters sans frontières (RSF).

"JED dénonce cet acte barbare, inacceptable et condamnable commis par des personnes non identifiées contre une radio-télévision et qui l'a réduite au silence".

L'attaque de la Radio-télévision de Boma (RTB) a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi, selon JED qui indique aussi que "tous les matériels de diffusion de ce média ainsi que des documents administratifs et sonores" ont été emportés.

Boma est une ville de la province du Kongo-central, qui a voté en faveur de l'opposition en 2006 et 2011, située à près de 450 km au sud de Kinshasa à la frontière avec l'Angola.

La RTB appartient à un dirigeant local du parti présidentiel, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Donation Ngoma Vangu, indiquent le JED et un journaliste local.

Les agressions contre les médias sont courantes en RDC, pays qui occupe la 154e place sur 180 dans l'édition 2017 du classement de la liberté de la presse établi par RSF.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG