Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un journaliste congolais est libéré conditionnellement après dix jours de détention


Eliezer Ntambwe, journaliste-présentateur d'un magazine populaire d'informations générales, RDC, 22 décembre 2014. (Facebook/Eliezer Tambwe)

Le journaliste congolais Eliezer Ntambwe, accusé de "chantage" par le gouverneur du Kasaï Oriental en République démocratique du Congo, a annoncé mercredi sa "libération conditionnelle" après dix jours de détention.

"Je viens de quitter la prison", a déclaré à l'AFP au téléphone le journaliste, sans préciser les circonstance de cette libération, après dix jours passés à la prison centrale de Makala de Kinshasa.

Eliezer Ntambwe, producteur et présentateur d'un magazine populaire diffusé sur plusieurs chaines privées, était détenu depuis le lundi 2 avril dans la soirée, au parquet général de Kinshasa puis à la prison centrale de la capitale congolaise.

Proche des opposants, il était poursuivi pour "imputations dommageables" à l'endroit du gouverneur de la province du Kasaï Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, qui l'a accusé également de "chantage".

Lundi, dans une lettre, M. Ngoyi Kasanji a annoncé avoir retiré sa plainte contre le journaliste, après un entretien avec le président de l'Union nationale de la presse du Congo (UNPC).

>> Lire aussi : Détention d'un journaliste accusé par un gouverneur de "chantage" en RDC

"Journaliste en danger" (JED), une ONG congolaise de défense des journalistes, a classé M. Ngoyi Kasanji dans la liste "des bourreaux de la liberté de la presse" en RDC dans son rapport 2017.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG