Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

De longs délais pour le paiement des pensions des agents publics camerounais


La caisse nationale de prévoyance sociale assure le service des prestations aux travailleurs assurés et à leurs ayants droit à Yaoundé, le 2 décembre 2019. (VOA/Emmanuel Jules Ntap)

De nombreux agents publics à la retraite éprouvent d’énormes difficultés à entrer en possession de leur pension. Le ministère des Finances qui gère leur solde est préoccupé par la question.

La principale plainte de ces retraités se rapporte au délai de traitement de leurs dossiers.

Cette période de longue attente est décriée par ces personnes du troisième âge. "Je suis allée à la retraite en décembre 2011, mais il manque jusqu’à ce jour deux actes d’avancement dans mon dossier", a confié à VOA Afrique une retraitée.

Les difficultés des retraités
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:18 0:00


Une autre affirme, "ce n’est que depuis quelques mois que j’ai commencé à percevoir ma pension de retraite et pourtant, je suis à la retraite depuis 2016".

Parfois, dénonce un ancien agent public, "vous découvrez à votre grande surprise que votre dossier de paiement n’est pas complet alors qu’on vous a fait croire qu’il l’était".

Autre obstacle majeur, l’obtention de l’acte de mise à la retraite. Une pièce incontournable avant toute prise en solde par l’Etat. Mais peu de retraités l’obtiennent à temps. "J’ai bénéficié de l’aide d’une connaissance pour sortir de deux ans d’attente, un agent public détenait ma note de mise en retraite dans son bureau", explique une sexagénaire.

Retraités et sans argent, certains se rabattent au village et vivent dans des conditions de précarité. C’est fort de tous ces manquements que le gouvernement veut plus de célérité dans les délais de liquidation et de paiement des pensions des agents publics.

Sous l’égide du ministère des Finances, les responsables des administrations en charge des ressources humaines et des pensions réunis en fin novembre à Yaoundé ont reconnu qu’il y a notamment de graves dysfonctionnements dans la chaîne de production des actes de concession des droits à la pension.

"Des pensionnés attendent plus de quatre ans entre la date de retraite et le moment de paiement définitif de leurs droits à pension. Cette attente est encore plus longue pour les veuves, pour ce qui concerne la pension de réversion", a rappelé Cyrille Edou Alo’o, directeur-général du budget.

"Le gouvernement va décider des réformes à mener pour réduire les délais de traitement", a-t-il néanmoins promis.

La déconcentration et la gestion de la solde des pensions est l’une des réformes du gouvernement en vue de la modernisation de la gestion budgétaire. Les pouvoirs publics espèrent par-là accélérer le traitement des actes de pensions.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG