Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Guinée

Débat autour de l'idée d'une nouvelle Constitution en Guinée

Le président guinéen Alpha Condé lors d'une session plénière au Parlement européen, le 29 mai 2018, à Strasbourg, France.

En Guinée, l’idée d’une nouvelle Constitution proposée et défendue par le parti au pouvoir fait débat dans le pays.

Des bamderoles de propagande à Kaloum centre ville de Conakry, Guinée, le 24 avril 2019. (VOA/Zakaria Camara)
Des bamderoles de propagande à Kaloum centre ville de Conakry, Guinée, le 24 avril 2019. (VOA/Zakaria Camara)

La société civile et l’opposition guinéenne soupçonnent des manœuvres visant à donner la possibilité au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Les deux entités se sont organisées au sein du Front national pour la défense des acquis démocratiques.

Plusieurs dizaines de femmes du Front national pour la défense de la Constitution, toutes vêtues de rouge, sont venues exprimer, devant le siège de la coalition, leur opposition à toute modification de la Constitution.

"Il faut qu’on apprenne à respecter les lois dans ce pays. On ne peut pas accepter qu’à la fin d’un mandat on nous parle d’insuffisance dans la Constitution", s'indigne Hadja Maimouna Ba Diallo, porte-parole des femmes du front.

Les organisations de la société civile guinéenne n’entendent pas baisser le bras et se disent prêtes à mener des actions contre toute initiative qui viole les lois guinéennes.

Selon Abdourahamane Sano, membre du front, le président Condé n’a aucune alternative: "Nous ne voulons pas que notre pays soit pris en otage par un système qui voudrait emmener le président à s’éterniser au pouvoir. Nous avons pensé à ce mouvement pour nous opposer à toutes les initiatives allant dans ce sens".

Les pros et anti-nouvelle Constitution sont actifs sur le terrain, chacun y va de son argument. Les promoteurs d’une nouvelle République, eux, parlent d’une nécessité.

Pour Alhousseine Maanera Kaké, membre du RPG arc-en-ciel, parti au pouvoir, la démarche "consiste à convaincre les populations de la nécessité d’une nouvelle Constitution", mais il est essentiel que "la nouvelle tienne compte des préoccupations de tous les Guinéens".

L’opposition guinéenne a fait savoir qu’elle ne permettrait aucune modification ou adoption d’une nouvelle Constitution. Pour elle, le président Condé veut être candidat à sa propre succession.

Alpha Condé va-t-il se représenter ?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:45 0:00

"Tout ceci ne vise qu’un seul objectif, accorder un 3e mandat à Alpha Condé, chose que le peuple ne peut accepter", lance Ahmed Tidjane Sylla, responsable de la cellule de communication de l’UFR, parti de l’ancien Premier ministre Sidya Touré.

Pour Faya milimono, président du Bloc libéral, "s’il veut sortir par la grande porte, il n’a qu’à respecter ce que le peuple lui a donné comme temps et s’il fait du forcing, il va se retrouver dans la situation du Soudanais el-Béchir".

Selon les membres du Front national pour la défense des acquis démocratiques, les déclarations du président Alpha Condé donnent plus de lumière sur ses intentions. Il y a quelques jours, le chef de l’Etat guinéen avait dit que personne ne pouvait l’empêcher de consulter le peuple.

Toutes les actualités

Le milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz jugé pour corruption en Guinée

Le milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz jugé pour corruption en Guinée
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Un hélicoptère de l'armée s'abîme en mer au large de Conakry

Une vue de la capitale guinéenne, Conakry, le 8 octobre 2015.

Des recherches étaient en cours mardi après-midi pour retrouver l'épave de l'appareil et ses deux occupants, un commandant de l'armée instructeur et un élève pilote.

Un hélicoptère militaire avec deux personnes à bord s'est abîmé en mer mardi près des côtes de la capitale guinéenne Conakry, ont affirmé plusieurs médias guinéens et un témoin.

Des recherches menées notamment par la marine guinéenne étaient en cours à 13h00 (GMT et locales) pour retrouver l'épave de l'appareil et ses deux occupants, un commandant de l'armée instructeur et un élève pilote, selon plusieurs sites d'informations de Guinée.

L'appareil de type "Ecureuil" s'est abîmé en mer à proximité de l'hôtel Onomo, situé sur la presqu'île de Kaloum, quartier administratif de la capitale guinéenne.

Interrogé par l'AFP depuis Dakar, un employé de l'hôtel a confirmé l'accident en précisant "que de nombreux services de secours étaient sur place".

Emotion à l'inhumation de l'enseignant guinéen Mamoudou Barry

Emotion à l'inhumation de l'enseignant guinéen Mamoudou Barry
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:53 0:00

Enseignant guinéen tué en France : cérémonie d'hommage à Conakry

Enseignant guinéen tué en France : cérémonie d'hommage à Conakry
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:05 0:00

Enseignant guinéen tué en France: cérémonie d'hommage dans une université de Conakry

Des militants guinéens de "Balai Citoyen Guinee" participent à une manifestation devant la cour constitutionnelle de Conakry, le 19 septembre 2018.

Une cérémonie d'hommage à l'enseignant guinéen victime il y a deux semaines d'une agression "raciste" à Rouen, dans le nord-ouest de la France, s'est déroulée dimanche dans une université de Conakry, où la dépouille a été rapatriée samedi soir, a constaté un journaliste de l'AFP.

Mamoudou Barry, 31 ans et père d'un enfant de deux ans, est mort des suites de ses blessures après avoir été roué de coups dans la rue, le 19 juillet, lors d'une agression qualifiée de "raciste" par ses proches à Canteleu, dans la banlieue de Rouen.

Il avait soutenu une thèse de droit sur les "Politiques fiscales et douanières en matière d'investissements étrangers en Afrique francophone" le 27 juin à Rouen.

Le cercueil de Mamoudou Barry, enveloppé d'un drapeau rouge, jaune et vert aux couleurs de la Guinée, est arrivé dimanche matin à l'université publique Sonfonia de Conakry, porté par ses camarades de promotion de cet établissement où M. Barry a fait ses études entre 2007 et 2010.

"L'Université guinéenne en deuil s'incline devant la dépouille de docteur Mamoudou Barry", affirmait une grosse banderole. Des étudiants étaient vêtus de T-shirts à l'effigie du défunt avec des inscriptions réclamant "justice pour Docteur Mamoudou Barry".

Plusieurs membres du gouvernement, le président de la Cour constitutionnelle, Mamdouba Bangoura et des universitaires étaient présents, aux côtés de parents et proches du défunt, dont son épouse.

"C'est en 2007 que le jeune étudiant Mamoudou Barry a été reçu dans notre université et en 2010, il est sorti major de sa promotion avant d'aller en France pour poursuivre ses études jusqu'à l'obtention de son doctorat", a déclaré le recteur de Sonfonia, Koré Bah.

Après la cérémonie d'hommage, le cortège funéraire devait quitter Conakry dimanche soir pour Mamou, à 300 km de la capitale, où est prévue la prière mortuaire lundi, suivie de l'inhumation à Bolaro, village natal du défunt, à une trentaine de km plus loin, selon un programme communiqué à l'AFP.

La dépouille a été rapatriée samedi soir à Conakry, à bord d'un vol régulier parti de l'aéroport Charles de Gaulle, à Paris. L'arrivée a eu lieu en présence de dizaines de parents et proches du défunt, dont plusieurs femmes en pleurs, des membres du gouvernement et un représentant de l'ambassade de France à Conakry, Fabien Talon, selon un journaliste de l'AFP.

"Le gouvernement guinéen suit de très près l'évolution de l'enquête pour élucider le mobile de ce crime odieux. Nous sommes convaincus que justice sera rendue car les crimes racistes ne peuvent être tolérés", a déclaré, samedi soir, le chef de la diplomatie guinéenne, Mamadi Touré

A la suite de l'agression contre Mamoudou Barry, un homme a été interpellé et hospitalisé en raison de problèmes psychiatriques.

Le représentant de l'ambassade de France à l'arrivée du corps samedi soir, M. Talon, a dit être porteur d'une lettre de condoléances du président français Emmanuel Macron à son homologue guinéen, Alpha Condé, et au peuple de Guinée.

Voir plus

XS
SM
MD
LG