Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Guinée

La Guinée a légalisé la polygamie

Le président de la Cour constitutionnelle de Guinée Kelefa Sall, le 31 octobre 2015.

Les députés ont adopté, le 29 décembre, un texte de loi sur le statut ou les relations des personnes. Le Code civil comporte plusieurs changements, mais celui qui a le plus retenu l'attention est l'article concernant la polygamie, désormais autorisée.

Les députés guinéens étaient en négociation depuis trois mois avant de voter samedi, un texte de loi devant régir les relations entre personnes.

Ce Code civil comporte de nombreux changements, mais les articles concernant la polygamie font débat surtout dans les milieux des femmes et des organisations des droits humains. Les réactions des mouvements et associations féminines ne se sont pas fait attendre.

Légalisation de la polygamie
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:45 0:00

Elles étaient nombreuses lundis devant l'Assemblée nationale, les femmes partageant leurs mécontentements contre un code civil qu’elles jugent sexiste. En effet, les articles 281 et 282 portant sur la polygamie, et qui ne donnent le choix qu'à l’homme, ne laissent pas indifférents les activistes et défenseurs des droits des femmes.

Le Code civil révisé donne à présent le choix à l'homme entre le régime matrimonial de la monogamie et celui de la polygamie, avec un maximum de quatre épouses.

La députée de la majorité, Nanfadima Magassouba a estimé que la légalisation de la polygamie est un «recul». Comme toutes les femmes parlementaires, quelle que soit leur appartenance politique, elle a refusé de voter le 29 décembre.

Mais loin de ces femmes intellectuelles, on ignorait tout de l’interdiction de la polygamie, largement pratiquée en Guinée. Mabinty, vendeuse de produits cosmétiques, vit sous le régime de la monogamie, mais ne semble pas aller contre l’amendement du code civil.

"Ce n’est pas bien d’être seule, on tombe malade, on peut voyager; si vous êtes deux, le vide peut être comblé par une autre", confie Mabinty​.

Jusqu’à présent, la polygamie était interdite en Guinée, mais aucun homme n’a été inquiété ou sanctionné. La pratique doit son succès aux pesanteurs sociales et à l’islam qui l'autorise. Catherine, étudiante, est célibataire. Elle ne recommande pas cette pratique.

"Quand tu as une femme, tu vis paisiblement, et si Dieu vous donne des enfants, vous allez vivre dans l’harmonie", explique Catherine​. "Mais avec la polygamie, tu as plusieurs enfants avec des mères différentes. Ces enfants ne seront jamais d’accord entre eux", témoigne-t-elle.

Une autre femme interrogée semble accepter la polygamie, non sans la peur au ventre. "Certains hommes changent après un deuxième mariage. Tu cesses d’être une femme aimée dès qu’il épouse une autre", confie Saran​.

Tout n’est pas critiqué par les femmes dans ce Code civil révisé. L’autorité parentale par exemple est reconnue aux deux parents, et la femme est libre de choisir sa profession sans aucun accord préalable de son époux.

Toutes les actualités

La CAF retire l'organisation de la CAN-2025 à la Guinée

Le patron de la CAF, le Sud-Africain Patrice Motsepe.

Selon Patrice Motsepe, la décision avait été prise en juillet.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF) Patrice Motsepe a annoncé vendredi soir à Conakry le retrait de l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) en 2025 à la Guinée parce que les infrastructures ne sont pas prêtes.

M. Motsepe a indiqué devant la presse que la CAF allait rouvrir l'appel à candidatures pour l'accueil de la compétition continentale en 2025.

"Demain, on demandera à la CAF de recevoir de nouvelles candidatures parce qu'en l'état actuel, les infrastructures et les équipements ne sont pas adaptés ou prêts pour que la CAF puisse accueillir (la CAN) en 2025 en Guinée", a-t-il déclaré.

La Confédération réunit samedi son comité exécutif.

M. Motsepe a précisé que la décision de la CAF remontait en fait à juillet.

"La CAN-2025, qui avait été attribuée à la Guinée, nous ne sommes pas prêts (à l'accueillir) pour le moment en Guinée, et il nous faut rouvrir ce processus", a-t-il dit.

CAN 2025: le président de la Confédération africaine de football à Conakry

Le président de la CAF, Patrice Motsepe, lors d'une conférence de presse à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 16 mars 2021.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF) était vendredi en Guinée alors que les interrogations persistent sur la faculté de ce pays à accueillir la Coupe d'Afrique des nations comme prévu en 2025, a indiqué un responsable sportif guinéen.

M. Motsepe devait rencontrer à partir de 15h30 locales (et GMT) le dirigeant de la junte au pouvoir depuis septembre 2021, le colonel Mamady Doumbouya, avant de repartir dans la soirée, selon le programme de la visite communiqué par la fédération guinéenne.

Auparavant, il a travaillé avec les dirigeants du football guinéen en prévision de sa rencontre avec le colonel Doumbouya, a dit à un correspondant de l'AFP Thierno Saïdou Diakité, un membre du comité d'organisation.

La visite de M. Motsepe suit celle effectuée début septembre par une mission de la CAF venue s'informer de l'avancement du projet. Cette visite avait donné lieu à de fortes spéculations sur la possibilité d'un retrait de l'organisation à la Guinée.

La mission avait alors suggéré l'éventualité d'un report à 2026 ou 2027, mais le colonel Doumbouya avait écarté cette hypothèse et s'était engagé à ce que la compétition ait bien lieu en Guinée en 2025, avait rapporté le ministre des Sports Lansana Béa Diallo.

Le président de la CAF tiendra une conférence de presse à Alger samedi à 13H00 locales (12H00 GMT) à l’issue de la réunion du comité exécutif de l'organisation, a dit cette dernière dans un communiqué.

L'organisation de la CAN s'annonce comme un défi pour un pays pauvre comme la Guinée qui manque cruellement d'infrastructures au niveau, qu'il s'agisse d'équipements sportifs ou de transports. Le colonel Doumbouya a nommé en mars un nouveau comité d'organisation, évinçant l'ancienne équipe, dont l'un des membres exprimait publiquement ses doutes quant à la faisabilité du projet.

Il a pris un décret déclarant l'organisation de la CAN 2025 "d'intérêt national et prioritaire".

Soldats ivoiriens détenus au Mali: la Cédéao rentre bredouille de Bamako

Soldats ivoiriens détenus au Mali: la Cédéao rentre bredouille de Bamako
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:06 0:00

Mission de haut niveau de la Cédéao à Bamako, sans Faure Gnassingbe et Macky Sall

Mission de haut niveau de la Cédéao à Bamako, sans Faure Gnassingbe et Macky Sall
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:10 0:00

Sanctions contre la Guinée : Bamako "outré" par la Cédéao

Sanctions contre la Guinée : Bamako "outré" par la Cédéao
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:39 0:00

La junte au pouvoir au Mali se dit "outrée" par les sanctions infligées au voisin guinéen, également gouverné par des militaires, des mesures imposées par la Cédéao, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest. Au même moment, une mission de la Cédéao arrivait à Bamako.

Voir plus

XS
SM
MD
LG