Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Cristiano Ronaldo et le Maroc, une histoire d'amour réciproque


Le Portugais Cristiano Ronaldo après son premier but lors du match du Mondial 2018 contre l’Espagne au Stade Fisht, Sotchi, Russie, 15 juin 2018.

Au Maroc, Cristiano Ronaldo n'a pas encore de statue à son effigie comme à Funchal, sa ville natale, mais bientôt un hôtel à son nom. Superstar dans le Royaume, le Portugais est lui aussi tombé sous son charme, entre voyages réguliers entre ses matches, et investissement immobilier intéressé.

L'histoire aurait pu s'appeler "Coup de foudre à Marrakech"! Tout commence en décembre 2014 quand l'attaquant du Real Madrid vient disputer le Mondial des clubs dans la capitale touristique du Royaume, à la suite de la conquête de la "Decima" en Ligue des champions quelques mois plus tôt.

Pour la première fois, le Portugais touche du doigt son incroyable cote de popularité auprès des millions de supporters du Real, dans un pays où les "clasicos" contre Barcelone peuvent déchirer des familles entières.

Responsable d'une peña (groupe de supporters officiel) du club madrilène, Nabil, 27 ans, a eu la chance de rencontrer son idole juste avant la finale remportée contre les Argentins de San Lorenzo (2-0), lors d'une séance de dédicaces. Attablé dans le local de son association à Casablanca, il montre fièrement sur son portable la photo prise avec "CR7".

"Grâce à Emilio Butragueño (directeur des relations institutionnelles du Real), on a pu rejoindre la salle à manger de l'hôtel où il y avait les joueurs", raconte-t-il à l'AFP. "J'ai même pu avoir un petit échange avec lui. Je lui ai dit 'Cristiano tu seras Ballon d'Or, c'est sûr !' et il m'a dit +Ah, je l'espère bien (rires)!"

"Applaudissez-le"

Conquis par "une qualité de vie exceptionnelle qu'il ne connaissait pas avant, et en plus tout près de chez lui", selon un témoin proche de ses visites à Marrakech, "CR7" y retourne dès l'année suivante pour y retrouver notamment un ami néerlando-marocain, le kick-boxeur Badr Hari.

>> Lire aussi : A l'argus des stars, Griezmann, Neymar et Messi bien loin derrière Ronaldo

Dans une vidéo publiée en octobre 2015, qui montre une foule en délire guettant la sortie de Ronaldo d'un restaurant, le poids lourds doit même jouer les gardes du corps: "Ne me faites pas honte, j'ai dit (à Ronaldo) que le Maroc est un beau pays et qu'il a beaucoup de fans ici, alors quand il apparaît, applaudissez-le. Mais écoutez bien: si quelqu'un se comporte mal ou le dérange, je l'écraserai".

Depuis, Ronaldo continue, au moindre temps libre, selon la presse espagnole, de se rendre à la base aérienne de Torrejón de Ardoz, tout près du centre d'entraînement madrilène, pour s'offrir une virée en jet dans sa ville de cœur.

Même sa mère Dolores est conquise, comme en témoigne un compte Instagram truffé de photos d'elles avec un plat de couscous dans les mains, ou en visite sur la place Jemaa El-Fna, où les répliques de maillots de son fils font un carton auprès des touristes.

La marque "CR7" à Marrakech

Associé à hauteur de 50% avec la chaîne hôtelière portugaise Pestana via la marque "CR7", l'homme d'affaires "Cristiano" n'oublie pas pour autant de concilier loisir et "business" avec le fleuron du tourisme marocain. Au point même d'annoncer en janvier, l'ouverture de son 5e établissement à Marrakech, après Funchal, Lisbonne, et ceux à venir à Madrid et New York.

>> Lire aussi : "On ne peut pas comparer Messi et Ronaldo", assure Adrien Silva

Adossé à l'ambitieux projet "M Avenue", qui prévoit sur cinq hectares la construction de résidences privées haut de gamme, d'un centre d'affaires, ou encore d'un centre culturel futuriste, l'hôtel d'une capacité de 160 chambres devrait voir le jour "fin 2019, début 2020".

"Il a vraiment un attachement personnel pour cette ville. Lors de ma première rencontre avec le groupe Pestana pour évoquer le projet, ils m'ont dit +C'est incroyable, Cristiano cela fait six mois qu'il n'arrête pas de nous dire: Je veux ouvrir à Marrakech+", confie à l'AFP Nabil Slitine, PDG de Downtown Hôtel Corporation, promoteur du projet M Avenue qui au total "dépasse les 100 millions d'euros" d'investissements.

Avoir "CR7" comme partenaire, c'est l'assurance d'un impact mondial en termes de notoriété? "C'est une bonne publicité pour le projet, qui a été présenté dans les quatre coins du monde. On a eu 200 articles provenant de Chine, du Brésil ou d'Afrique du Sud", se félicite-t-il.

De là à supporter aussi bien le Portugal que le Maroc, mercredi, pour le remercier ? "Dans les affaires, je suis bien avec Cristiano mais pour la Coupe du monde je suis 100% Marocain! Mais il m'a dit +Je vais être gentil+ (rires)", lâche M. Slitine. Encore une belle preuve d'amour!

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG