Liens d'accessibilité

Crash d’un avion militaire à Abidjan


Un avion militaire cargo s'est abimé samedi au bord de la mer dans la commune de Port Bouet à Abidjan, a constaté la correspondante de VOA Afrique sur place.

Il s'agissait en fait d'un avion de transport affrété par l'armée française, selon un responsable des sapeurs pompiers ivoiriens.

L’avion de fabrication ukrainienne, un Antonov, transportait 10 personnes à bord.

"Nous enregistrons 4 morts. Les 4 personnes décédées sont de nationalité moldave. On peut jusque-là supposer que les conditions météorologiques sont la principale cause. Les vies de six personnes qui ont survécu ne sont pas en danger mais il y a un blessé grave," a déclaré à la correspondante de VOA Afrique sur place le ministre de l'intérieur Sidiki Diakite.

Selon le ministre, les quatre morts sont de nationalité moldave. Et, parmi les survivants se comptent aussi des personnes de nationalité moldave et française.

L'avion avait été affrété par l'armée française dans le cadre de l'opération Barkhane de lutte antiterroriste au Sahel, selon une source militaire française. La base militaire française à Abidjan est utilisée dans le cadre de cette opération. Des forces spéciales françaises sont stationnées à Ouagadougou.

Selon le ministre, les quatre morts sont de nationalité moldave. Et, parmi les survivants se comptent aussi des personnes de nationalité moldave et française.

L'avion avait été affrété par l'armée française dans le cadre de l'opération Barkhane de lutte antiterroriste au Sahel, selon une source militaire française. La base militaire française à Abidjan est utilisée dans le cadre de cette opération. Des forces spéciales françaises sont stationnées à Ouagadougou.

- Causes inconnues -

Dans le cadre de Barkhane, une centaine de rotations d'avions ont lieu chaque année sur l'aéroport d'Abidjan. Il est fréquent que ces avions, souvent des Antonov, soient pilotés par des équipages de l'ancienne Union soviétique.

Il est aussi fréquent que des militaires français et des employés français d'entreprises sous-traitantes s'occupant de la cargaison soient à bord, a expliqué une source militaire française.

Un fort orage s'était abattu sur Abidjan samedi matin, mais pour le moment les causes de l'accident, qui s'est produit dans la phase d'atterrissage, sont inconnues.

En 2000, un Airbus A310 des Kenya Airways qui assurait la liaison Abidjan-Lagos-Nairobi, s'était écrasé en mer au décollage, à environ 1.500 mètres du rivage, faisant 169 morts et dix blessés.

Les Forces françaises en Côte d'Ivoire (FFCI) comptent environ 950 hommes. Les FFCI sont la principale base française sur la façade atlantique africaine. Il existe aussi des bases à Libreville, au Gabon, et à Dakar, au Sénégal.

Les FFCI ont notamment pour mission l'extraction de civils français et occidentaux en cas de crise en Côte d'Ivoire ou dans les pays voisins. La position centrale d'Abidjan en Afrique de l'Ouest place la base française à moins de trois heures d'avion de la plupart des pays francophones de la région. Le port en eau profonde de la capitale économique ivoirienne permet l'acheminement de matériel par la mer.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG