Liens d'accessibilité

L'ordre des avocats exige une "justice compétente et impartiale" en Côte d'Ivoire


Vue du tribunal d'Abidjan où est jugée Simone Gbagbo, le 2 octobre 2016 (VOA/Nicolas Pinault)

L'ordre des avocats a appelé à Abidjan à une réforme du système judiciaire ivoirien, évoquant la "soif de justice compétente et impartiale" de la population.

"L'état actuel de la justice est peu réjouissant, rongée qu'elle est par les lenteurs de procédure, les défaillances des enquêtes de police, le surpeuplement carcéral", a déploré le bâtonnier de l'ordre des avocats, Abbé Yao, lors d'une cérémonie.

Les Ivoiriens ont "soif de justice", "une justice compétente, intègre et impartiale", a-t-il poursuivi à l'occasion de la rentrée judiciaire 2017-2018, couplée à une cérémonie d'installation de nouveaux magistrats.

"C'est une vraie infamie qui est jetée à la figure des membres du corps judiciaire, quand se propage dans l'opinion publique ivoirienne, et, c'est encore plus grave, internationale, l'idée que nos forces seraient gangrénées par le cancer social de la corruption", a martelé Abbé Yao, appelant à des réformes.

Le bâtonnier a salué l'installation de nouveaux responsables, notamment Aly Yéo, premier président de la Cour d'appel, et Marie-Léonard Lébry, procureur général du tribunal d'Abidjan.

"Je ferai en sorte que les magistrats sous mon autorité fassent preuve d'une grande probité et d'une intégrité morale qui les mettent à l'abri des critiques", a promis M. Lébry.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG