Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Cinq hommes abattus dans le nord-est du Nigeria


Des déplacés dans un camp à Maiduguri, Nigeria, le 8 juin 2017.

Cinq hommes ont été tués par des membres présumés du groupe jihadiste Boko Haram en essayant de fuir leur village dans le nord-est du Nigeria.

Un groupe de combattants islamistes a été aperçu lundi près du village, situé dans la région de Damboa, à une centaine de kilomètres de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno, semant la panique, ont déclaré à l'AFP deux miliciens.

Les jihadistes ont ensuite "intercepté cinq hommes qui fuyaient le village et les ont abattus", a déclaré Babakura Kolo, chef d'une milice locale engagé aux côtés de l'armée nigériane contre Boko Haram.

"Les hommes essayaient de s'échapper (en pensant) éviter une attaque de Boko Haram sur le village mais ils ont fini par tomber entre leurs mains", a-t-il ajouté.

Selon Ibrahim Liman, un autre membre de la milice qui a confirmé ce bilan de cinq morts, les combattants s'étaient en fait arrêtés pour faire une pause près du village mais les habitants ont pensé qu'ils allaient être attaqués.

"De toute évidence, les terroristes ont cru que les hommes en fuite allaient rendre compte de leur présence à l'armée", c'est pourquoi ils les ont abattus, a déclaré M. Liman.

Les jihadistes de Boko Haram sont nombreux dans la région de Damboa, où ils mènent régulièrement des attaques contre des civils et des militaires.

Au moins six soldats nigérians ont ainsi été tués dans les environs de Damboa dans deux différentes embuscades tendues par des membres présumés de Boko Haram au cours du week-end, selon des sources sécuritaires.

L'insurrection jihadiste a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009 dans le nord-est du Nigeria.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG