Liens d'accessibilité

La Chine charmée par la petite-fille de Trump


Cette vidéo d'Arabella Kushner, la petite-fille du président américain Donald Trump, Arabella Kushner, chantant une chanson d'accueil du Nouvel An chinois qui a attiré près de 20 millions de vues à Beijing, en Chine, le 3 février 2017.

"Elle est si mignonne !". Si les médias ont abondamment couvert jeudi l'actuelle visite en Chine du président américain Donald Trump, c'est sa petite-fille sinophone de six ans qui faisait chavirer les coeurs des Chinois.

Lors de sa visite mercredi de la Cité interdite de Pékin, l'ex-résidence des empereurs, le locataire de la Maison blanche avait montré à son homologue chinois Xi Jinping une vidéo d'Arabella Kushner, la fille d'Ivanka Trump.


Après avoir salué en mandarin "papi Xi" et "mamie Peng" Liyuan, l'épouse du dirigeant chinois, la jeune fille y entonnait en chinois une chanson et y récitait un poème ancien, le tout vêtue d'une robe traditionnelle.

Une performance qui mérite un "A+", avait estimé Xi Jinping, selon l'agence de presse officielle Chine nouvelle, qui a largement diffusé la vidéo sur internet.

"En tant que petite ambassadrice de l'amitié sino-américaine, Arabella reçoit l'amour profond des Chinois", a renchéri jeudi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hua Chunying.

"Ce type de dispositions spéciales est vraiment adorable et fait chaud au coeur. Je suis persuadé que cela aide au rapprochement des peuples chinois et américains", a-t-elle indiqué lors d'un point-presse régulier.

La vidéo d'Arabella Kuchner a également été diffusée jeudi soir lors du dîner d'Etat organisé en l'honneur de Donald Trump au monumental Palais du peuple à Pékin.

"Nos enfants nous rappellent si souvent notre commune humanité et notre véritable dignité", a déclaré le président américain de 71 ans en hommage à sa petite-fille.

Les internautes chinois étaient également nombreux à saluer sa performance.

"Elle est si mignonne !", écrivait un utilisateur du réseau social chinois Weibo, dans un message représentatif de la tonalité générale. "Espérons qu'elle se marie à un Chinois", poursuivait-il en plaisantant.

La petite Arabella a une nounou chinoise qui lui apprend le mandarin, avait indiqué lors d'une interview sa mère Ivanka Trump, fille et conseillère du président américain.

Mme Trump publie fréquemment sur les réseaux sociaux des photos de sa fille chantant en chinois. Elle l'a également emmenée à une célébration du Nouvel an lunaire organisé à l'ambassade de Chine à Washington début 2017.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG