Liens d'accessibilité

Washington salue la réduction des échanges commerciaux entre Pékin et Pyongyang


Un homme lit un journal relatant une histoire du président américain Donald Trump ouvrant un dialogue conditionnel avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, dans une maison de courtage à Pékin, le 8 janvier 2017.

La Maison Blanche a salué vendredi la forte réduction des échanges commerciaux entre la Chine et la Coréedu Nord, soulignant l'importance de mettre "le maximum de pression" sur Pyongyang pour qu'il renonce à son programme nucléaire.

Selon des chiffres publiés par Pékin, le commerce entre la Corée du Nord et la Chine a été réduit de moitié sur un an. Sur le seul mois de décembre, le total des importations de Pékin en provenance de son voisin s'est effondré de plus de 80%.

>> Lire aussi : En Chine, clap de fin pour les entreprises nord-coréennes

"Ces mesures soutiennent les efforts internationaux, menés par les Etats-Unis, pour maximiser la pression jusqu'à ce que la Corée du Nord mette fin à ces programmes illicites, change de conduite et se dirige vers une dénucléarisation de la péninsule coréenne", a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté fin décembre un nouveau train de sanctions à l'encontre de Pyongyang par un vote unanime sur une résolution américaine, en interdisant la livraison de près de 75% des produits raffinés pétroliers à la Corée du Nord et en ordonnant le rapatriement de tous les ressortissants nord-coréens travaillant à l'étranger d'ici la fin de 2019.

>> Lire aussi : Vote de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord attendu vendredi à l'ONU

La Chine, soutien traditionnel de Pyongyang avec la Russie, a indiqué début janvier qu'elle avait commencé à mettre en oeuvre ces nouvelles restrictions.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG