Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

CAN-2019: Wilfried Zaha, la Côte d'Ivoire qui marque

But de Wilfried Zaha lors du match entre Leicester City et Crystal Palace le 23 février 2019.

Wilfried Zaha a tout connu sur cette CAN: remplaçant puis héros lors du 8e de finale, agité par des rumeurs de transfert, le buteur incarne cette Côte d'Ivoire qui se cherche encore, mais sait se montrer réaliste, avant le quart face à l'Algérie jeudi à Suez.

"Je dis bravo aux attaquants opportunistes !". Le sélectionneur du Mali, Mohamed Magassouba, joue avec Moussa Marega, l'un des meilleurs avant-centres du tournoi, mais c'est Zaha, décisif sur une "occasion qui n'en est même pas une", qu'il a fini par féliciter lundi.

Le joueur de Crystal Palace a offert la qualification aux Elephants (1-0) d'un but de renard, en profitant d'une erreur du défenseur Youssouf Koné. Une revanche pour les Ivoiriens, dominés par les Maliens, et le joueur, qui a débuté la compétition sur le banc.

Son record de dix buts en Premier League n'a pas été une garantie pour être titulaire, le sélectionneur Ibrahim Karama disposant de l'une des meilleures armadas offensives du plateau.

Aux côtés de Nicolas Pépé et Jonathan Kodjia, le coach a choisi Max-Alain Gradel et Jean-Michaël Séri lors des deux premiers matches, au détriment de Zaha, Maxwel Cornet et Wilfried Bony. Mais une pauvre performance en attaque (1 seul but) lui a fait changer sa feuille de route.


"Zaha fait partie de nos plans. On espère aller le plus loin possible, tout le monde doit être investi. Zaha aura son mot à dire", a assuré le technicien après le revers face au Maroc (1-0).

-Proche d'Arsenal ?-

Parole tenue. Titulaire aux deux rencontres suivantes, le joueur de 26 ans lui a rendu en double sa confiance en marquant à chaque fois, pour deux succès, face à la Namibie (4-1) puis le Mali.

"Il faut faire les efforts pour l'équipe. Quand le coach fait appel à nous, quel que soit le poste, il faut répondre présent et donner le meilleur de soi-même. On est un collectif, c'est le plus important", a déclaré Cornet pour résumer l'état d'esprit des remplaçants - lui aussi attend sa chance.

Le retour de Zaha a maintenu en vie les Eléphants, loin des standards les plus élevés dans le jeu, mais proche de réussir un très gros coup, à l'aide de son réalisme et de sa défense de fer, avant un choc face à l'Algérie jeudi.

Sa bonne forme se révèle au meilleur des moments pour sa sélection et pour lui-même, alors que son nom agite le marché des transferts. Les médias anglais l'annoncent proche de signer à Arsenal, mais une première offre des Gunners, autour de 45 millions d'euros, aurait été rejetée par Crystal Palace.

Au milieu des rumeurs, le joueur a répondu samedi sur Twitter par un message mystérieux : "Qu'est-il arrivé aux faits ? C'est triste et gênant de voir comment les gens ouvrent leur bouche pour dire des choses sur lesquelles ils ne connaissent rien". Sur le terrain, il a l'occasion de mettre les choses au clair.

Toutes les actualités

Le PSG "intransigeant" sur Neymar

Neymar lors d'un match entre le PSG et l'Olympique Lyonnais, France, le 7 octobre 2018

Le Paris SG est "intransigeant" dans ses négociations avec Barcelone et le Real Madrid pour la vente de la superstar brésilienne Neymar, ont rapporté jeudi les journaux français et espagnols, qui font état d'offres mirifiques et d'une réunion PSG-Real tenue "ces dernières heures".

Selon le quotidien catalan Sport, le Barça est prêt à payer 160 millions d'euros pour l'attaquant, qui avait quitté le club blaugrana avec fracas en 2017 en échange de la somme record de 222 M EUR, avant de faire part ces dernières semaines de son envie de retour. Cette somme pourrait être versée en deux fois, via un prêt avec option d'achat obligatoire, mais Paris a refusé.

"Les négociations sont bloquées en raison de la posture intransigeante du PSG, qui a rejeté toute proposition de prêt" et désire un transfert, a écrit Sport dans son édition de jeudi, avec ce titre en Une: "Le PSG bloque Neymar."

Le journal barcelonais Mundo Deportivo évoque des chiffres similaires: une offre de prêt sur deux saisons, avec un versement chaque année correspondant au "loyer" de ce prêt payant et une option d'achat obligatoire lors de la deuxième année à hauteur de 150 M EUR.

- Réunion à Paris -

"La négociation avec le PSG continue sur fond de refus du club français, même si le Barça attend toujours un geste décisif de Neymar: se positionner publiquement du côté blaugrana pour désactiver l'intérêt" du Real Madrid, fait valoir le quotidien.

A Madrid, le journal sportif Marca, le plus lu d'Espagne, a rapporté qu'une première réunion entre le PSG et le Real s'était tenue "ces dernières heures" à Paris.

"Un émissaire du club merengue, avec une position importante dans l'organigramme, a rencontré ces dernières heures des responsables du PSG pour évoquer le possible transfert de Neymar", a écrit Marca sur son site internet. "Les sensations après cette réunion sont optimistes au sein de la +Maison blanche+."

Quelques heures auparavant, le quotidien sportif français L'Equipe parlait précisément d'une offensive spectaculaire du Real, désireux de damer le pion à son grand rival barcelonais.

"Madrid a proposé le montage suivant: 100 M EUR en cash plus trois joueurs", à savoir trois indésirables du vestiaire madrilène, le Gallois Gareth Bale, le Colombien James Rodriguez et le Costaricien Keylor Navas, a rapporté le journal français. L'Equipe ajoute que les dirigeants parisiens l'ont refusé: "La valorisation globale de cette offre ne répond pas aux attentes parisiennes."

Enfin, L'Equipe comme Mundo Deportivo font état d'une possible irruption de la Juventus Turin dans ce dossier, sans pour autant juger la piste très sérieuse. Dénouement attendu d'ici la fin du mercato en France, en Espagne et en Italie, programmée le 2 septembre.

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:20 0:00

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:45 0:00

Alain Giresse n'est plus sélectionneur de la Tunisie

Alain Giresse lors d'un match entre le Sénégal et l'Algérie, Guinée Equatoriale, le 27 janvier 2017

La Fédération tunisienne de football (FTF) a annoncé mercredi avoir mis fin "à l'amiable" à son contrat avec l'entraîneur français Alain Giresse, ancien joueur star des années 1970-80, qui occupait le poste de sélectionneur depuis moins d'un an.

Dans un bref communiqué publié sur sa page Facebook, la FTF ne précise pas les raisons de cette décision, ni le nom du nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage.

En décembre 2018, M. Giresse avait signé un contrat de 18 mois renouvelable pour entrainer l'équipe nationale tunisienne en remplacement du Tunisien Faouzi Benzarti.

Après des débuts chaotiques, la Tunisie s'est, cette année, hissée en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, où elle a été battue par le Sénégal.

Giresse, 67 ans, a longtemps été un pilier des Girondins de Bordeaux et de l'équipe de France (47 sélections). Comme entraîneur, il a successivement dirigé le Gabon (2006-2010), le Mali (2010-2012) et le Sénégal (2013-2015), avant de retourner au Mali entre 2015 et 2017.

Il a démissionné en septembre 2017, à la suite des mauvais résultats de la sélection lors des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie, auquel elle n'a pas participé.

La Kényane Hellen Obiri s'alignera sur 5.000 et 10.000 m aux Mondiaux d'athlétisme

Hellen Onsando Obiri lors du 5.000 m des jeux olympiques d'été, Rio de Janeiro, le 16 aout 2016

La spécialiste kényane du demi-fond Hellen Obiri a annoncé mercredi qu'elle allait s'aligner à la fois sur le 5km et sur le 10km aux Mondiaux de Doha (28 septembre-6 octobre).

Disposant d'une wild card pour le 5.000 m dont elle est la tenante du titre, elle s'est qualifiée pour le 10.000 m en terminant deuxième de la course qualificative de la fédération kényane mercredi, derrière la médaillée de bronze aux Mondiaux de 2017 Agnes Tirop.

Obiri ambitionne de devenir l'une des rares athlètes à gagner sur les deux distances lors d'un même championnat. "Le temps humide m'a été favorable les trois fois où j'ai couru à Doha", a justifié la coureuse de 29 ans à l'AFP.

"Je sais que la mission sera dure mais je compte augmenter mon entraînement les cinq prochaines semaines avant de partir à Doha".

Voir plus

XS
SM
MD
LG