Liens d'accessibilité

Retour sur l'événement de l'année 2014 en Afrique - Burkina Faso : L’opposition hausse de ton (18 oct.)

L’opposition Burkinabé a annoncé mardi au cours d’une manifestation, qu’elle changeait de ton dans sa lutte contre le projet de révision de Constitution.

L’opposition Burkinabé a annoncé mardi au cours d’une manifestation, qu’elle changeait de ton dans sa lutte contre le projet de révision de Constitution.
Voir plus

Des manifestants défilent avec des calicots arborant la mention “Non  au pouvoir à vie » adressée au président Blaise Compaoré, à Ouagadougou, Burkina Faso, le 20 octobre 2014. La police a lancé des grenades à gaz lacrymogène aux  manifestants qui ont usé des pierres à la fin d’une manifestation qui avait regroupé des dizaines de milliers de gens. REUTERS/Joe Penney
1

Des manifestants défilent avec des calicots arborant la mention “Non  au pouvoir à vie » adressée au président Blaise Compaoré, à Ouagadougou, Burkina Faso, le 20 octobre 2014. La police a lancé des grenades à gaz lacrymogène aux  manifestants qui ont usé des pierres à la fin d’une manifestation qui avait regroupé des dizaines de milliers de gens. REUTERS/Joe Penney

Un manifestant  a des pierres dans ses mains sur une route barricadée à Ouagadougou, capitale de Burkina Faso, le 28 octobre 2014. La police a lancé des grenades à gaz lacrymogène aux  manifestants qui ont usé des pierres à la fin d’une manifestation qui avait regroupé des dizaines de milliers de gens. REUTERS/Joe Penney
2

Un manifestant  a des pierres dans ses mains sur une route barricadée à Ouagadougou, capitale de Burkina Faso, le 28 octobre 2014. La police a lancé des grenades à gaz lacrymogène aux  manifestants qui ont usé des pierres à la fin d’une manifestation qui avait regroupé des dizaines de milliers de gens. REUTERS/Joe Penney

Un jeune burkinabé jette une pierre sur des policiers lors de la manifestation contre le président du Burkina Faso dont le gouvernement tente de modifier la constitution pour un nouveau mandat à la tête du pays, Ouagadougou, au Burkina Faso, le mardi 28 octobre 2014.
3

Un jeune burkinabé jette une pierre sur des policiers lors de la manifestation contre le président du Burkina Faso dont le gouvernement tente de modifier la constitution pour un nouveau mandat à la tête du pays, Ouagadougou, au Burkina Faso, le mardi 28 octobre 2014.

La police du Burkinafaso a eu des affrontements, mardi 28 octobre 2014, avec des manifestants qui protestaient contre le président Blaise Compaoré qui, malgré ses 27 ans au pouvoir, tente de modifier la Constitution pour rester à la tête du pays. La police a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la manifestation.
4

La police du Burkinafaso a eu des affrontements, mardi 28 octobre 2014, avec des manifestants qui protestaient contre le président Blaise Compaoré qui, malgré ses 27 ans au pouvoir, tente de modifier la Constitution pour rester à la tête du pays. La police a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la manifestation.

Des manifestants tiennent avec une banderole avec la mention “Balise Compaoré est notre Ebola : Le peuple est en danger, désinfectons-nous !» à Ouagadougou, Burkina Faso, le 20 octobre 2014.  La police a lancé des grenades à gaz lacrymogène aux  manifestants qui ont usé des pierres à la fin d’une manifestation qui avait regroupé des dizaines de milliers de gens. REUTERS/Joe Penney
5

Des manifestants tiennent avec une banderole avec la mention “Balise Compaoré est notre Ebola : Le peuple est en danger, désinfectons-nous !» à Ouagadougou, Burkina Faso, le 20 octobre 2014.  La police a lancé des grenades à gaz lacrymogène aux  manifestants qui ont usé des pierres à la fin d’une manifestation qui avait regroupé des dizaines de milliers de gens. REUTERS/Joe Penney

Lors d’une manifestation des femmes, lundi 27 octobre 2014 à Ouagadougou, Burkina Faso, cette burkinabé proteste avec ses campagnes contre le président Blaise Compaoré qui, malgré ses 27 ans  au pouvoir, cherche à modifier la Constitution pour un autre mandat.
6

Lors d’une manifestation des femmes, lundi 27 octobre 2014 à Ouagadougou, Burkina Faso, cette burkinabé proteste avec ses campagnes contre le président Blaise Compaoré qui, malgré ses 27 ans  au pouvoir, cherche à modifier la Constitution pour un autre mandat.

Des manifestants réunis à la  place de la Nation à Ouagadougou, Burkina Faso, le 28 octobre 2014.
7

Des manifestants réunis à la  place de la Nation à Ouagadougou, Burkina Faso, le 28 octobre 2014.

La police accourt après avoir lancé du gaz lacrymogène contre des manifestants qui ont répondu avec des jets des pierres à Ouagadougou, Burkina Faso.
8

La police accourt après avoir lancé du gaz lacrymogène contre des manifestants qui ont répondu avec des jets des pierres à Ouagadougou, Burkina Faso.

Des manifestants tentent de se couvrir du gaz lacrymogène que la police a lancé lors d’une manifestation contre la révision constitutionnelle à Ouagadougou, Burkina Faso, le 28 octobre 2014.
9

Des manifestants tentent de se couvrir du gaz lacrymogène que la police a lancé lors d’une manifestation contre la révision constitutionnelle à Ouagadougou, Burkina Faso, le 28 octobre 2014.

Un manifestant  a des pierres dans ses mains sur une route barricadée à Ouagadougou, capitale de Burkina Faso, le 28 octobre 2014. REUTERS/Joe Penney
10

Un manifestant  a des pierres dans ses mains sur une route barricadée à Ouagadougou, capitale de Burkina Faso, le 28 octobre 2014. REUTERS/Joe Penney

La police a lancé des grenades à gaz lacrymogène lors d’une manifestation de l’opposition contre la révision constitutionnelle à Ouagadougou, Burkina Faso, le 28 octobre 2014.
11

La police a lancé des grenades à gaz lacrymogène lors d’une manifestation de l’opposition contre la révision constitutionnelle à Ouagadougou, Burkina Faso, le 28 octobre 2014.

A lire aussi

XS
SM
MD
LG