Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux militaires tués dans l'explosion d'un engin artisanal dans le nord du Burkina


Des soldats burkinabé lors d'un entraînement avec des instructeurs de l'armée autrichienne, près de Ouagadougo, Burkina Faso, le 13 avril 2018.

Deux militaires burkinabè ont été tués et trois blessés lundi soir à Nassoumbou, dans le nord du Burkina Faso, près de la frontière malienne, par l'explosion d'un engin artisanal (IED), selon des sources sécuritaires.

"Un véhicule de l'armée a sauté sur un engin explosif artisanal aux environs de Nassoumbou", une commune rurale située à une trentaine de kilomètres de Djibo, a rapporté à l'AFP une source sécuritaire.

"Trois autres militaires ont été blessés dont deux grièvement", a poursuivi cette source, précisant que cet incident est survenu au retour d'une "mission de sécurisation".

Une seconde source sécuritaire a confirmé l'incident, évoquant une "grosse opération de déminage entreprise par les forces de défense dans les zones du nord et de l'est".

Le Burkina Faso, frontalier du Mali et du Niger, est le théâtre d'attaques djihadistes régulières depuis 2015.

Le Nord et l'Est du pays sont particulièrement touchés et Ouagadougou, la capitale, a été frappée à trois reprises.

Les explosions meurtrières d'engins improvisés (IED) se sont multipliées ces derniers mois et ont coûté la vie à 35 personnes depuis août.

Selon un bilan officiel établi mi-septembre, les attaques islamistes ont fait 118 morts, 70 civils et 48 membres des services de sécurité.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG