Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Berlin et Paris appellent Moscou à faire pression sur la Syrie pour un cessez-le-feu "immédiat"


L'ambassadeur syrien aux Nations Unies Bashar al-Jaafari, au centre-droit, siège dans la salle du Conseil de sécurité des Nations Unies, le samedi 24 février 2018, au siège des Nations Unies.

Les dirigeants allemand et français ont appelé dimanche Moscou à exercer une "pression maximale" sur la Syrie en vue d'une application "immédiate" de la résolution de l'ONU réclamant un cessez-le-feu dans ce pays, a-t-on annoncé de source officielle à Berlin.

Dans un entretien téléphonique avec le président russe Vladimir Poutine, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron ont souligné qu'il était "crucial que la résolution (de l'ONU) soit appliquée rapidement et complètement", ont déclaré les services de Mme Merkel dans un communiqué.

Mme Merkel et M. Macron "appellent la Russie dans ce contexte à exercer une pression maximale sur le régime Syrien pour obtenir une suspension immédiate des raids aériens et des combats", selon ce texte.

Le communiqué précise que Mme Merkel, M. Macron et M. Poutine ont tous salué la résolution votée la veille à l'unanimité au Conseil de sécurité de l'ONU sur un cessez-le-feu d'au moins 30 jours "en particulier pour permettre l'arrivée de l'aide humanitaire et les évacuations hors de la zone de guerre".

>> Lire aussi : Nouveau retard pour un vote de l'ONU sur le cessez-le-feu en Syrie

Mme Merkel et M. Macron ont souligné qu'un cessez-le-feu pourrait être "la base en vue de promouvoir des efforts vers un règlement politique dans le contexte du processus de paix de Genève sous l'égide de l'ONU".

"L'Allemagne et la France continuent d'avoir la volonté de travailler avec la Russie et d'autres partenaires internationaux dans ce but", ont ajouté les services de la chancelière.

Selon le communiqué publié par l'Elysée, le président Emmanuel Macron a souligné lors de cette discussion que la France serait "extrêmement vigilante pour que la résolution adoptée à l'ONU ne reste pas lettre morte et que des avancées concrètes, rapides et à l'échelle des besoins aient lieu sur le terrain pour soulager les souffrances des civils, comme le demandent les Nations Unies et les organisations humanitaires depuis des mois". "La France est prête à les soutenir activement", a-t-il souligné.

M. Macron précise par ailleurs que son ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, se rendrait à Moscou mardi.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG