Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Ballack estime que Löw aurait dû partir après le Mondial

Joachim Löw donne des instructions à ses joueurs lors d’un match entre l’Allemagne et l’Espagne, Espagne, le 18 novembre 2014.

L'ancien capitaine de l'équipe d'Allemagne Michael Ballack estime que le sélectionneur Joachim Löw aurait dû quitter son poste après la débâcle du Mondial, ce qu'aucune grande figure du football allemand n'avait osé dire aussi clairement depuis fin juin.

"Comme d'autres, j'ai été surpris qu'il conserve son job", dit jeudi l'ancien joueur de 42 ans dans une interview à la chaîne de télévision internationale Deutsche Welle, "il était avec l'équipe depuis longtemps et parfois il faut admettre que les choses ne fonctionnent plus".

L'Allemagne a été éliminée au premier tour du Mondial en Russie en juin, mais Löw, en poste depuis 2006, a été reconduit dans ses fonctions jusqu'au Mondial-2022. Samedi, la Mannschaft se déplace à Amsterdam pour jouer contre les Pays-Bas en Ligue des Nations, avant de venir mardi à Paris affronter la France championne du monde.

Löw a été critiqué en Russie pour avoir maintenu sa confiance à sa vieille garde, plutôt que de donner sa chance à une nouvelle génération. "Il n'est pas anormal qu'un coach qui a gagné la Coupe du monde fasse confiance aux joueurs avec qui il a réussi", a reconnu Ballack, "mais c'est la difficulté, il est responsable de cela, et il devrait être suffisamment professionnel" pour tirer les conséquences de l'échec.

"Le Mondial a été une grosse déception" pour l'Allemagne, poursuit Ballack, "et il y a des raisons à cela. Vous devez les analyser correctement. Il ne suffit pas de dire +nous allons analyser cela+ alors que vous avez déjà pris la décision de garder le coach. Ce n'est pas ça une vraie analyse".

Ballack, un joueur de caractère, avait parfois eu des relations difficiles avec Löw à l'époque où il était capitaine de l'équipe, entre 2004 et 2010. Löw l'avait finalement écarté définitivement avant le Mondial-2010 en Afrique du Sud, que l'Allemagne avait terminé à la troisième place.

Avec AFP

Toutes les actualités

CAN-2019: le Mali prend une belle avance en tête du groupe E

Les Aigles du Mali célèbrent avec leur entraîneur Alain Giresse après la victoire contre les Black Stars du Ghana en match disputé pour la troisième place de la CAN 2012 à Malabo, Guinée équatoriale, 11 février 2012.

Sans pitié. Le Mali a pris la tête du groupe E après sa victoire facile face à la Mauritanie (4-1), lundi lors de son entrée en lice dans la Coupe d'Afrique des nations.

Seule équipe victorieuse de la poule, les Maliens prennent ainsi une confortable avance sur leurs concurrents, avec leur trois points mais aussi à la différence de buts.

A l'inverse, la Tunisie, autre équipe attendue de ce groupe E, a fait une petite entrée dans le tournoi, en étant tenue en échec par l'Angola. Les hommes d'Alain Giresse devront donc rapidement se reprendre s'ils veulent assurer leur avenir dans la compétition. Prochain test vendredi face aux Aigles maliens.

Point du Groupe E de la Coupe d'Afrique des nations de football à l'issue des matches disputés lundi:

Lundi:

Mali - Mauritanie 4 - 1

Tunisie - Angola 1 - 1

Classement: Pts J G N P bp bc dif

1. Mali 3 1 1 0 0 4 1 3

2. Tunisie 1 1 0 1 0 1 1 0

. Angola 1 1 0 1 0 1 1 0

4. Mauritanie 0 1 0 0 1 1 4 -3

Reste à jouer (en heure GMT):

28/06 (14h30): Tunisie - Mali

29/06 (14h30): Mauritanie - Angola

02/07 (19h00): Angola - Mali

02/07 (19h00): Mauritanie - Tunisie

NDLR: Les 2 premières équipes qualifiées pour les quarts de finale

Les équipes à égalité sont départagées aux matches particuliers entre elles (points, puis différence de buts, puis meilleure attaque), puis à la différence de buts générale, puis à la meilleure attaque générale

Le Journal de la CAN 2019 du 24 juin avec Yacouba Ouédraogo

Le Journal de la CAN 2019 du 24 juin avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:43 0:00

Sporama

Sporama
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:25:00 0:00

CAN-2019: Koulibaly à "200% avec le Sénégal"

CAN-2019: Koulibaly à "200% avec le Sénégal"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:36 0:00

NBA: Leonard va résilier son contrat mais pourrait rester à Toronto

Kawhi Leonard admire avec Serge Ibaka, à droite, le trophée Larry O'Brien, après que Toronto a remporté le titre de champion NBA 2019, Oracle Arena, Oakland, Californie, le 13 juin 2019. (Kyle Terada-USA TODAY Sports)

Kawhi Leonard va, comme largement anticipé, résilier son contrat avec Toronto, mais il pourrait rester dans la franchise canadienne avec laquelle il a remporté le titre de champion NBA 2019, rapporte la presse américaine dimanche.

Selon Yahoo Sports, Leonard, meilleur joueur de la finale 2019, va activer la clause figurant dans son contrat qui lui permet de le résilier un an avant son terme.

Il devait toucher la saison prochaine un salaire annuel de 21,3 millions de dollars (18,7 millions d'euros).

Cette résiliation fera de Leonard un "agent libre" et lui permettra de signer, avec Toronto ou une autre équipe, un contrat nettement revu à la hausse.

L'ancien joueur des San Antonio Spurs sera très courtisé quand la période des transferts débutera officiellement le 30 juin, notamment par les Los Angeles Clippers, mais c'est Toronto, son équipe actuelle, qui pourra lui offrir le contrat le plus intéressant.

Les Raptors peuvent en effet lui proposer un contrat dit "maximum" de cinq ans d'une valeur totale de 190 millions de dollars (166,9 M EUR).

Selon Yahoo Sports, citant des sources au sein de la NBA, Leonard, 27 ans, souhaiterait rester à Toronto.

Il a réalisé en 2018-19 la meilleure saison de sa carrière avec des moyennes de 26,6 points et 7,3 rebonds par match.

Leonard, élu meilleur défenseur de NBA à deux reprises, n'avait disputé que neuf matches la saison précédente en raison d'une blessure à une cuisse.

Avec AFP

YAHOO!

Voir plus

XS
SM
MD
LG