Liens d'accessibilité

Avec John Kelly, la Maison Blanche veut se donner un nouveau cap

  • VOA Afrique

Le président Donald Trump serre la main de John Kelly dans le bureau oval, à Washington, le 31 juillet 2017.

Le nouveau secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, a pris ses fonctions lundi matin avec pour objectif de remettre de l'ordre dans une administration érodée par les échecs et déchirée par les luttes de pouvoir, à l'issue d'une semaine cauchemardesque.

L'ancien général des Marines, un homme à poigne jusqu'ici ministre de la Sécurité intérieure, a prêté serment lundi à 9 heures 30 (13 heures 30 GMT).

Propulsé plus proche collaborateur du président républicain Donald Trump, le nouveau "Chief of Staff" va avoir la lourde tâche de remettre en ordre de marche un gouvernement en plein doute, paralysé par une succession retentissante de déceptions politiques et d'erreurs de communication la semaine passée.

"Pas de chaos à la Maison Blanche", a balayé Donald Trump d'un revers de tweet lundi matin.

Mais les changements en série dans son cercle proche, à commencer par l'arrivée de John Kelly au détriment de Reince Priebus, sont le symbole d'une Maison Blanche qui sent bien la nécessité de "remettre les compteurs à zéro", selon les termes de ce dernier.

"Nous venons de faire prêter serment au général Kelly. Il fera un travail spectaculaire, je n'ai aucun doute, en tant que secrétaire général", a promis le milliardaire républicain en marge de la prestation de serment.

"Ce qu'il a accompli en matière de sécurité intérieure a brisé les records, si vous regardez la frontière, si vous regardez les résultats extraordinaires que nous avons obtenus".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG