Liens d'accessibilité

Au moins trois morts dans l'éboulement d'une mine d'or en Guinée


La brume enveloppe les montagnes de Simandou à Beyla, Guinée, 4 juin 2014.

L'éboulement qui a fait des morts en Guinée, pourrait avoir été provoqué par les pluies très abondantes depuis une semaine dans la région de Siguiri.

Au moins trois orpailleurs ont été tués jeudi en Guinée dans un éboulement survenu dans une mine d'or dans le nord-est du pays, a-t-on appris de sources de sécurité et hospitalière.

"Deux dames et un jeune homme ont perdu la vie dans cet éboulement" à Bouré Boukaria, une localité dans la région aurifère de Siguiri (nord-est), a affirmé à l'AFP une source de sécurité locale.

Les corps des trois victimes ont été remis à leurs familles, a déclaré à l'AFP une source hospitalière dans la zone, faisant également état de trois blessés graves et de disparus à la suite de l'accident, sans préciser leur nombre.

L'éboulement pourrait avoir été provoqué par les pluies très abondantes depuis une semaine dans la région de Siguiri. Cette zone accueille de nombreux orpailleurs clandestins, en dépit de l'interdiction de l'exploitation artisanale par les autorités guinéennes.

Des éboulements meurtriers sont souvent souvent survenus ces dernières années dans des zones aurifères de Guinée. En 2015, au moins 12 orpailleurs, dont une majorité de femmes, avaient été tués par un éboulement dans une mine d'or désaffectée dans la région de Siguiri.

Malgré la richesse de son sous-sol en bauxite, or, diamant et minerai de fer, plus de la moitié de la population de Guinée vit sous le seuil de pauvreté, avec moins d'un euro par jour, selon l'ONU.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG