Liens d'accessibilité

Au moins deux soldats congolais et 6 miliciens tués dans des combats dans l'est de la RDC


Des militaires congolais et des casques bleus à Mavivi, près de Beni, dans le Nord-Kivu, 22 octobre 2014.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, avait, la veille, alerté l'armée congolaise sur ces attaques qu'il considère comme le prélude d'une nouvelle guerre dans l'Est congolais.

Au moins deux militaires congolais et six miliciens ont été tués dans des combats les opposant dans la province troublée du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, selon l'armée.

"Les Maï-Maï ont tendu une embuscade jeudi soir entre deux positions des FARDC (Forces armées de la RDC) près de Nyamilima", à 100 km au nord de Goma, capitale du Nord-Kivu, a déclaré à l'AFP le major Djike Kaiko, porte-parole de l'armée dans la région.

"Le bilan fait étant de deux FARDC tués, six Maï-Maï tués et huit autres capturés dans des combats" qui ont suivi jusque vendredi matin, a-t-il ajouté.

Les attaques des miliciens se sont multipliés au courant du mois de juin au Nord-Kivu où est apparu un groupe armé jusque-là inconnu. La première attaque d'envergure a eu lieu les 17 et 18 juin dans la localité de Kabasha, puis des combats à l'arme lourde ont fait 16 morts le 22 juin à Béni.

Mercredi, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, avait alerté l'armée congolaise sur ces attaques qu'il considère comme le prélude d'une nouvelle guerre dans l'Est congolais. M. Paluku avait alors estimé que ces attaques à répétition dépassent de loin la capacité des présumés Maï-Maï.

L'Est congolais, constellé de groupes armés nationaux et étrangers, est déchiré par plus de vingt ans de conflits armés, alimentés par des différends ethniques et fonciers, la concurrence pour le contrôle des ressources minières de la région et des rivalités entre puissances régionales.

Les Maï-Maï sont des "groupes d'autodéfense" constitués sur une base essentiellement ethnique. Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour combattre les envahisseurs ougandais ou rwandais,

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG