Liens d'accessibilité

Arrestation d'un chef présumé Kamuina Nsapu en RDC


Un garçon passe devant les ruines de la maison détruite du chef coutumier Kamuina Nsapu,à Tshimbulu près de Kananga, RDC, 11 mars 2017.

Un chef présumé des Kamuina Nsapu, milice impliquée dans des violences en République démocratique du Congo, a été arrêté dans une affaire de décapitation au Kasaï, selon une source judiciaire.

"Il a été arrêté mardi. Pour l'instant le présumé chef milicien est auditionné par la justice militaire", a ajouté la source.

Membre présumé de Kamuina Nsapu, il est soupçonné d'avoir ordonné la décapitation de six personnes chargés de superviser des épreuves du baccalauréat tombées dans une embuscade le 31 mai 2017.

Malgré le versement d'une rançon par les autorités de la province du Kasaï-central, le chef milicien Ngalamulume wa Ngalamulume avait ordonné la décapitation de quatre inspecteurs de l'enseignement primaire et secondaire, d'un conseiller du ministre provincial et de leur chauffeur, a déclaré à l'AFP un source judiciaire.

Les violences meurtrières entre forces de sécurité et milices Kamuina Nsapu ont fait plus de 3.000 morts depuis septembre 2016, selon l'Église catholique. L'ONU a dénombré plus de 80 fosses communes et enregistré 1,4 million de déplacés.

Deux experts de l'ONU y ont été tués en mars alors qu'ils enquêtaient sur ces violences. L'un des deux avait été décapité.

Les violences ont commencé après la mort en août 2016 du chef coutumier Kamuina Nsapu tué dans un assaut des forces de sécurité après s'être opposé au président Joseph Kabila.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG