Liens d'accessibilité

L'ambassadrice américaine à l'ONU appelle à une action internationale au Venezuela

  • VOA Afrique

L'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley participe à un événement sur les droits de l'homme à Genève, Suisse, le 6 juin 2017.

Nikki Haley n'a pas précisé les contours d'une telle action, mais en mai Washington avait obtenu une première réunion du Conseil de sécurité sur la crise au Venezuela.

L'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley a appelé jeudi à une action internationale sur la crise au Venezuela après l'échec d'une proposition de médiation régionale, soutenue par les Etats-Unis mais rejetée par l'Organisation des Etats américains (OEA).

"La situation tragique au Venezuela appelle à l'action", a déclaré Mme Haley dans un communiqué au lendemain de trois jours de rencontre des 34 pays de l'OEA au Mexique.

"Le peuple vénézuélien a faim pendant que son gouvernement bafoue la démocratie", a-t-elle ajouté. "La communauté internationale doit agir même si le Conseil des droits de l'homme de l'ONU et l'OEA sont empêchés de le faire".

Lors des rencontres de l'OEA, la proposition soutenue par les Etats-Unis d'une médiation régionale n'est pas parvenue à surmonter l'opposition des pays alliés du président vénézuélien Nicolas Maduro, ainsi que des Caraïbes qui bénéficient d'un pétrole vénézuélien moins cher.Jeudi cependant, Mme Haley n'a pas réclamé de nouvelle réunion du Conseil de sécurité sur le Venezuela, où des manifestations quasi quotidiennes de l'opposition ont entraîné la mort de 74 personnes depuis début avril.

L'opposition réclame des élections, alors que le Venezuela souffre de la baisse des prix de l'or noir depuis la mi-2014 et est confronté à des pénuries alimentaires, de médicaments ou d'autres produits de base.

Lors des réunions de l'OEA, il a manqué trois voix à la proposition d'envoyer des médiateurs régionaux au Venezuela pour être adoptée.

"Le +groupe de contact+ que vous proposez ne sert à rien et est complètement inutile", avait alors déclaré la ministre vénézuélienne des Affaires étrangères, Delcy Rodriguez.

"La seule manière de l'imposer serait d'envoyer vos Marines -- qui recevraient une réponse dévastatrice du Venezuela s'ils osaient faire une telle erreur".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG