Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Air India autorisé à survoler l'Arabie saoudite vers Israël


L’Emir du Qatar Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, à droite, se serre la main du Premier ministre indien Narendra Modi, à Doha, au Qatar, 5 juin 2016.

La compagnie publique indienne Air India a annoncé qu'elle était autorisée à utiliser l'espace aérien saoudien pour des vols vers Tel Aviv. Ce développement met fin à l'interdiction imposé par Ryad depuis des décennies, de son espace aérien pour des vols vers Israël.

"Les vols d'Air India vers Israël débuteront le 22 mars. Les vols prendront environ sept heures et cinq minutes, et emprunteront l'espace aérien saoudien", a annoncé à l'AFP le porte-parole de la compagnie indienne, Praveen Bhatnagar.

Cette nouvelle ligne avait été annoncée en juillet dernier par le Premier ministre indien Narendra Modi, son homologue israélien Benjamin Netanyahu suggérant en janvier pour la première fois qu'elle pourrait emprunter l'espace aérien saoudien.

Le Premier ministre israélien avait déclaré au début du mois à Washington qu'Air India avait conclu un accord avec l'Arabie saoudite pour des destinations indiennes. Un porte-parole de la compagnie indienne avait confirmé alors des vols trois fois par semaine entre New Delhi et Tel Aviv, sans préciser toutefois l'itinéraire.

Ryad n'entretient pas de relations officielles avec Israël, la compagnie israélienne El Al survolant actuellement la Mer rouge pour ses destinations indiennes, de façon à éviter les espaces aériens saoudien et iranien.

Le survol de l'Arabie saoudite permettra de réduire sensiblement le temps des vols entre l'Inde et Israël.

Ryad n'a jamais évoqué publiquement des contacts confidentiels avec Israël, comme le laissent entendre des sources israéliennes.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG