Liens d'accessibilité

Raid policier dans les favelas de Rio de Janeiro


Des habitants de la favela Morro Da Providencia à Rio de Janeiro le 17 Aout 2012.

Des centaines de militaires et de policiers ont lancé tôt vendredi des opérations dans plusieurs favelas de Rio de Janeiro, à la recherche notamment des auteurs de l'assassinat la veille d'un commandant de la Police militaire.

Les opérations se déroulaient dans les favelas de Sao Carlos, Zinc, Querosene et Mineira, dans la Zone centre Rio, a constaté un photographe de l'AFP.

Quelque 1.700 hommes des forces de sécurité étaient, selon le site d'information G1, à la recherche de narcotrafiquants impliqués le mois dernier dans l'intrusion dans la favela de Rocinha, la plus grande de Rio où vivent près de 100.000 personnes, d'un gang ayant provoqué des fusillades.

Rocinha est le théâtre d'une guerre sanglante entre gangs rivaux pour le contrôle du trafic de drogue.

Le gouvernement avait envoyé au mois d'août 8.500 militaires pour prêter main forte à une police totalement dépassée par la flambée de violence dans les favelas où vivent près d'un quart des 6,5 millions d'habitants de Rio.

Dans la favela de Lins de Vasconcelos, dans la zone Nord, quelque 300 policiers participaient vendredi à la traque des hommes ayant abattu jeudi le colonel Luiz Gustavo de Lima Teixeira, a indiqué à l'AFP la Police militaire (PM), corps chargé de la sécurité publique et placé sous la tutelle de chaque Etat du pays.

Cinq personnes ont été arrêtées, a indiqué le police à l'AFP.

Lima Teixeira, 48 ans, chef du 3e bataillon de la PM à Rio, a été abattu par "des criminels armés" qui "ont fait feu plusieurs fois sur le véhicule à bord duquel il se trouvait", a précisé cette source.

C'est le policier de plus haut rang tué dans la guerre que se livrent gangs de narcotrafiquants et forces de l'ordre à Rio de Janeiro.

Plus de 110 hommes de la Police militaire ont été tués dans ces violences depuis le début de l'année dans le seul Etat de Rio, mais la PM est aussi responsable de nombreuses morts au Brésil.

Avec AFP.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG