Liens d'accessibilité

Lourd bilan de l'attaque à Tunis


Des victimes évacuées du musée du Bardo (AP)

Des victimes évacuées du musée du Bardo (AP)

On ignore toujours l'identité des assaillants, et ce qui a pu motiver leur attaque.

Environ 21 morts, y compris les assaillants, et quelques 38 blessés - des touristes pour la plupart. Tel est le dernier bilan de l’attaque contre le musée du Bardo à Tunis. Ce bilan a été annoncé par le Premier ministre tunisien Habib Essid.

Des hommes armés ont ouvert le feu sur les visiteurs. Selon la télévision nationale tunisienne, l'opération de la police est terminée, tous les touristes ont été évacués.

C’ était une journée comme les autres au Musée du Bardo. Un bus rempli de touristes venait de se garer devant l’entrée quand des hommes vêtus d’uniformes militaires ont ouvert le feu sur les passagers.

Il les ont ensuite pourchassés à l’intérieur du bâtiment, déclenchant un véritable carnage. Des Polonais, des Italiens, des Allemands et des Espagnols sont tombé sous les balles. Deux tunisiens, un policier et un civil sont également parmi les victimes.

Les premières informations parlaient de prise d’otage et le premier ministre français y avait même fait allusion ce matin. Mais l’information a été écartée plus tard dans la journée par les autorités tunisiennes.

La télévision nationale a annoncé la fin de l’opération de sauvetage et la mort de deux assaillants.

Leur identité est toujours inconnue et l'attaque n'a toujours pas été revendiquée.

Cette agression est intervenue au lendemain de la confirmation par Tunis de la mort en Libye d’un suspect dans une attaque terroriste ayant donné lieu au meurtre de deux figures de l’opposition.

Le musée Bardo est un palais vieux de six siècles, l’un des joyaux du patrimoine culturel tunisien. L’attaque d’aujourd’hui est indéniablement un nouveau coup dur au tourisme tunisien, à peine remis des conséquences du printemps Arabe.

XS
SM
MD
LG