Liens d'accessibilité

Fin de la prise d'otages à Tunis


Des policiers prés du parlement à Tunis (Reuters)

Des policiers prés du parlement à Tunis (Reuters)

Le Premier ministre de la Tunisie a déclaré que 21 personnes sont mortes après une attaque au musée national, d'après Associated Press. Parmi les vicitmes, 17 touristes étrangers. Mias deux ou trois des agresseurs courent toujours.

Deux hommes armés sont présumés morts, ainsi qu’au moins huit civils, dans cette attaque menée mercredi près du parlement.

Selon le ministère de l'Intérieur, les otages détenus à l'intérieur du Musée national du Bardo ont été libérés. Parmi les morts : sept étrangers et un policier.

Un porte-parole ministère de l'Intérieur a précisé qu’environ 100 visiteurs se trouvaient à l'intérieur du musée lorsque deux agresseurs sont entrés avec des fusils automatiques. On ignore toujours pour l’instant leur l’identité et leurs motifs précis. Ils se seraient dirigés vers le musée national du Bardo, mitoyen du Parlement tunisien, après avoir d’abord ciblé ce bâtiment.

La télévision tunisienne a montré des images de touristes – des personnes âgées et des enfants - fuyant la scène avec l’aide des forces de sécurité.

La députée Sayida Ounissi a signalé sur Twitter que le « Majliss» (l’assemblée tunisienne), avait été évacué. « Nous n’avons pas peur », a-t-elle dit. Toujours selon Mme Ounissi, le ministre de la Justice, des juges et plusieurs officiers de l'armée se trouvaient à l'intérieur du bâtiment lors de l’attaque.

Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, devait s’adresser à la nation en fin de journée.

XS
SM
MD
LG