Liens d'accessibilité

Cote d’Ivoire : Simone Gbagbo transférée à Abidjan


Simone Gbagbo, épouse du président Laurent Gbagbo, fait un geste de la main, tenant un drapelet lors de l'ouverture des célébrations marquant le 50ème anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire

Simone Gbagbo, épouse du président Laurent Gbagbo, fait un geste de la main, tenant un drapelet lors de l'ouverture des célébrations marquant le 50ème anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire

Le pouvoir ivoirien refuse de transférer Simone Gbagbo à La Haye et pense de lui organiser un procès équitable sur place.

L'ex-Première dame ivoirienne, Simone Gbagbo détenue depuis 2011 dans le nord de la Côte d'Ivoire, a quitté lundi sa "résidence surveillée" pour Abidjan.

L’AFP qui cite des témoins, rapporte que l’épouse de l’ancien président ivoirien détenu à la Haye a quitté Odienné (610 km au nord-ouest d'Abidjan) vers 10H00 (GMT et locale) pour le petit aéroport de la ville, d'où son avion a décollé à destination d'Abidjan.

Son avocat, Me Rodrigue Dadjé, contacté par l'AFP, a indiqué "n'avoir reçu aucune information de la justice ivoirienne sur son transfert".

La Cour pénale internationale (CPI) réclame l’ancienne première dame pour "crimes contre l'humanité" commis durant la crise postélectorale. Son mari Laurent Ggagbo a été transféré à la Haye en 2011 pour les mêmes raisons.

Le pouvoir ivoirien préfère garder Simone Gbagbo et organiser pour elle un procès équitable en Côte d'Ivoire.

Trois mille morts ont été enregistrés en Côte d’Ivoire en en cinq mois lors des affrontements qui avaient suivi le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite au scrutin présidentiel de décembre 2010 face à Alassane Ouattara avait embrasé le pays.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG